Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marrakech, Maroc

Marrakech, ah, Marrakech.

La première chose qui frappe en arrivant dans cette ville, c'est la chaleur. Une chaleur étouffante, et pas une once de vent. En flânant sur la place Jamaa El Fna, j'avais l'impression que mes pieds était en train de cuire au contact du sol, et que mes chaussures fondaient sur le goudron. En fait, c'est un four cette ville.

Une autre chose qui m'a frappée, dans le bon sens du terme, c'est l'atmosphère qui règne dans cette ville. Et je parle là de la Médina. La chaleur jusque dans les couleurs des murs.

De ruelles en ruelles, de passages en passages, et de dédales en dédales, on y découvre une animation propre à cet endroit, qui s'apparente plus à une fourmilière qu'à une ville.

Les grands pères aux dents en or sirotent leurs cafés (dans des verres) les jambes croisées aux tables des terrasses, les grands mères préparent le thé, les mères lavent les grains de semoule et les légumes à même la rue, et les enfants crient, jouent au ballon et rient. Les chats, qui vivent là par milliers, scrutent les ruelles et les portes des restaurants, attendant avec impatience que quelqu'un vienne y jeter des restes de poissons.

Les commerçants vantent les mérites de leurs produits, à la criée. Vas-y achète mes babouches. Et la gazelle, elle veut pas un sac en cuir? C'est particulier, et particulièrement relou, je ne te le cache pas. Mais en se perdant dans les dédales de la Médina et du souk, on rencontre beaucoup d'artisans, qui n'hésitent pas à faire une démonstration de leur art, moyennant quelques dinars bien souvent. La connaissance n'a pas de prix, et tout s'achète. De la teinture naturelle à l'atelier de tissage, en passant par le travail des métaux et la confection de produits cosmétiques à base d'huile d'argan, c'est une véritable découverte ! Malheureusement, ces boutiques ressemblent plus à des musées prêts à accueillir les touristes égarés de la Médina, avides de découvertes exotiques et n’hésitant pas à sortir le porte monnaie pour quelques essayages ou dégustations insolites, plutôt qu'à de vrais ateliers d'artisanat. Mais c'est tout de même intéressant. J'ai particulièrement aimé les boutiques d'épices, et de plantes. On y trouve de tout, du thé, des plantes médicinales, des épices, et des drogues douces. Quel touriste ne repart pas avec une pierre de rouge à lèvres ou une fleur de dentifrice? La lampe mille et une nuits, c'est hasbeen. Non, sérieusement, j'adore ces échoppes! Du sol au plafond, de sont des centaines d'odeurs, des centaines de couleurs, d'étiquettes improbables, et presque autant de mystères et d'exclamations. C'est la caverne d'Ali Baba.

La place Jamaa el fna, c'est le QG de la Médina. Le routard vous conseille de vous poser à une des terrasses des cafés-restaurant qui la borde, et d'observer les étalages s'installer au fur et à mesure que la lumière du jour décroît. Effectivement, c'est intéressant de voir cette place prendre vie et s'animer en si peu de temps! L'animation de cette place change au cours de la journée. Le matin, c'est les vendeurs de jus d'orange qui s’agitent. D'ailleurs il y a tellement de stands de jus de fruits frais que je me demande comment ils gèrent la concurrence. Et aussi, les charmeurs de cobras qui monopolisent l'attention des passants. Évidemment, vous avez le droit de regarder, et encore, mais à partir du moment où vous vous approchez de trop prêt ou sortez votre appareil photo, c'est votre porte monnaie qu'il faut dégainer. Et forcément, je vous conseille de ne pas financer ce genre de choses. J'aurai voulu prendre une super photo, mais je trouve cet attrape-touriste tout simplement honteux et je n'ai pas voulu prendre part à ça, tout comme les spectacles de petits singes en fait. Le soir, la place appartient aux vendeurs de bouffe (miam les brochettes), aux petits groupes de musiciens qui mettent tellement d'ambiance, et aux tatoueuses au henné. On a toutes envie d'un joli tatouage au henné quand on part au Maroc, mais attention! Certaines utilisent des colorants utilisés dans les teintures pour les cheveux et d'autres produits pas franchement bons pour la santé. Et puis, question hygiène, évitez de faire ça sur la place Jamma El Fna, bien que ces dames soient incroyablement douées.

Après avoir passé toute la journée dans la Médina et toute la soirée sur cette place, je vous assure que je n'attendais plus qu'une chose: rentrer me poser au calme. Pour ça, je vous conseille le Riad Agdim. C'est une maison d'hôte très agréable, et abordable, à quelques pas de la place, en plein coeur de la Médina. Passé la grosse porte d'entrée, on entre dans un autre monde, fait de calme, de douceur et de sérénité. La maison est magnifique, propre, et le personnel est très accueillant. Et le super petit déjeuner servi sur la superbe terrasse du toit, j'en rêve encore. Pour de vrai, c'est un havre de paix cette maison.

On ne sait plus où donner de la tête dans la Médina de Marrakech. Il y a tellement de choses autour de nous, c'est difficile de se concentrer sur une seule. Cet endroit est un concentré de découvertes.

Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc
Marrakech, Maroc
Voici ma plus belle photo du Maroc. Marrakech, ville des chats, ses dédales, ses couleurs chaudes, et sa lumière, que je n'ai retrouvé nul part ailleurs.

Voici ma plus belle photo du Maroc. Marrakech, ville des chats, ses dédales, ses couleurs chaudes, et sa lumière, que je n'ai retrouvé nul part ailleurs.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article