Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'île de Malapascua : plongée et farniente

Nous voilà de retour aux Philippines pour notre deuxième étape dans les visayas centrales, et notre premier coup de cœur : Malapascua Island

Les Philippines sont un archipel de 7641 îles, seulement 2000 sont habitées, et environ 2400 n'ont même pas de nom! L'île de Malapascua est un petit bout de paradis, situé à 7km de la côte nord de Cebu. L'île fait 2,5km de long et 1km de large, c'est vraiment pas grand ! 

Cette île est surtout réputée pour ses spots de plongée. Je ne fais pas de plongée, mais on voulait profiter de la plage et d'un super cadre pour passer mon anniversaire au calme, loin de tout, en mode "farniente". C'est la raison pour laquelle on a choisi Malapascua. On aurait pu aller ailleurs pour ça, c'est pas ce qui manque aux Philippines, mais au niveau du reste de notre itinéraire ça collait bien. On avait donc prévu de passer une journée et une nuit à Malapascua, un passage rapide. Finalement, on était tellement bien là-bas, à chiller au soleil, qu'on est restés une nuit de plus. 

L'île de Malapascua : plongée et farniente

Comment s'y rendre (de Cebu City)

Vous le verrez tout au long des articles et destinations, se déplacer aux Philippines c'est pas de tout repos! J'en parlerai plus en détails à la fin dans un article récapitulatif. Les transports ne sont pas très compliqués (bien qu'on lit souvent le contraire), le problème je trouve, c'est plutôt les distances qu'il faut absolument prendre en compte. Les Philippines c'est grand en fait ! On a passé beaucoup de temps sur les routes en 2 semaines, et pourtant, notre itinéraire n'était pas forcément des plus ambitieux. 

Bref, voici l'itinéraire pour aller à Malapascua, en partant de la ville de Cebu. Il faut compter environ 6h de trajet : 

  • Se rendre à la station de bus au nord de Cebu City (Cebu North Bus Terminal)
  • Prendre un bus pour le port de Maya, situé tout au nord de l'île de Cebu. Il y a 2 compagnies différentes, les jaunes Ceres et une autre dont j'ai oublié le nom. Les Ceres sont climatisés, pas les autres. On a pris le bus non climatisé et honnêtement ce n'était pas très grave, il roulait avec toutes les fenêtres ouvertes (bonjour la poussière). Il y a des bus toutes les 30 minutes, et le trajet dure 5h (peut-être un peu moins si vous êtes chanceux). Le ticket simple coûte 195 pisos.
  • Arrivé au port de Maya, qui d'ailleurs ne ressemble pas vraiment à un port, vous prenez un billet de bateau pour Dabantayan, qui est le port de Malapascua. Le trajet dure 40 minutes et le billet coûte 100 pisos

Pour le retour, même chemin, bateau jusqu'à l'île de Cebu pour reprendre le bus direction Cebu City. Sauf que le bateau nous a deposé au vieux port, qui est un peu loin du nouveau port, là où part le bus pour Cebu City. Mais encore une fois pas de panique, y'a des motorbike qui sont là pour faire la liaison entre les deux.

Le "port" de Maya

Le "port" de Maya

Le "port" de Maya

Le "port" de Maya

L'île de Malapascua : plongée et farniente
L'île de Malapascua : plongée et farniente
Arrivée sur l'île de Malapascua

Arrivée sur l'île de Malapascua

Le "port" de Dabantayan

Le "port" de Dabantayan

L'éternel "I dive with God"

L'éternel "I dive with God"

Encas achetés par la fenêtre du bus

Encas achetés par la fenêtre du bus

Que faire à Malapascua? 

  • Faire de la plongée, évidemment ! 

Malapascua n'est pas une île très fréquentée. Cependant, ce qui attire les touristes du monde entier ici, c'est les spots de plongée.

Vous pouvez donc faire de la plongée sous-marine, le scuba diving, d'ailleurs il y a de nombreux centres de plongée sur l'île, et l'hôtel Thresher Cove, dont je parle plus bas, en est un. Si vous n'avez jamais fait de plongée, vous pouvez apprendre, les instructeurs sont tous certifiés. Vous pouvez en savoir plus sur leur site si ça vous intéresse. Apparemment il y a aussi un club de plongée francophone sur l'île ! 

  • Plonger à la rencontre des requins-renard

L'île est donc réputée mondialement pour ses spots de plongée, et surtout ces requins-renard ! En anglais on les appele les "thresher sharks". Ils vivent là toute l'année, dans les profondeurs, loin de la lumière. Mais tôt le matin, ils remontent dans un endroit très spécifique, un plateau sous-marin qui s'appelle Monad Shoal, où vivent des poissons aussi très spécifiques. En fait ces endroits servent de "stations de nettoyage", les requins se font nettoyer par ces petits poissons. C'est un site exceptionnel et unique au monde. Je ne connais rien en plongée mais il me semble que pour aller voir les requins il faut un niveau confirmé, et il faut pouvoir plonger à 30m je crois.

Le cas de la plongée avec les requins-baleine aux Philippines :

Il y a plusieurs endroits dans l'archipel qui vous permettent de nager avec les requins-baleine. Ça vend du rêve ! A la base, le developpement de cet écotourisme a permis de préserver cette espèce, traditionnellement chassée pour sa chair, comme l'indique le WWF dans son rapport sur le centre de Donsol. A noter que les Philippines ont une des plus grandes concentrations de requins-baleine au monde.

Mais, les répercussions négatives sur cette espèce, aujourd'hui protégée, se développent à mesure que les touristes affluent. Dans la plupart des spots, les requins sont nourris pour les attirer. Sauf que du coup ils restent là, ne migrent plus, se font souvent blesser par les hélices des bateaux de plus en plus nombreux, s'habituent aux humains, ne se nourrissent plus par eux-même et n'apprennent plus aux jeunes à chasser. Ecologiquement parlant, c'est une catastrophe.

Ce n'est pas le cas des requins-renard de Monad Shoal, et les centres de plongée ont l'air d'être assez consciencieux. Néanmoins, on peut quand même se poser la question des conséquences que peut apporter cette forme de tourisme sur leur environnement et leurs habitudes de vie.

  • Faire du snorkeling 

J'aimerais bien me mettre à la plongée un jour. D'entendre les gens raconter leurs expériences avec les poissons, les raies et les requins, ça m'a donné envie! Pour commencer, je me dis que j'aimerais bien passer l'open water. En attendant, si comme moi vous ne faites pas de plongée, ce qui semble étrange pour gens à Malapascua parce que tout le monde vient pour ça, vous pouvez faire du snorkeling, en gros de la plongée avec masque et tuba. On a fait ça le premier jour, c'était intéressant, et c'était surtout une première fois pour moi! Je posterai bien le selfie que j'ai pris, mais je crois bien que c'est la pire photo qui ait été prise de moi depuis que je suis née. Pour de vrai.

  • Chiller sur la plage 

Mon activité principale de ces deux jours ! Le ciel était assez gris le premier après-midi où nous sommes arrivés, il y avait une tempête pas loin, c'était très orageux en fin de journée. Mais le matin quand je me suis levée, c'était un tout autre paysage que j'ai découvert! C'était magnifique, sable fin, eau transparente, soleil et ciel bleu. En résumé, la plage est beaucoup, beaucoup plus belle le matin. Le paysage change tellement en fonction de la météo, en témoignent les photos qui suivent.

Le cas des algues:

Par ailleurs, c'est beaucoup plus beau à marée haute. C'est joli aussi en marée basse, mais c'est pas du tout le même délire! Il y a aussi moins de possibilité de se baigner, enfin en tous cas c'est moins agréable. Pour cause, il y a beaucoup, beaucoup d'algues. Pas de panique, et l'hôtel vous l'expliquera, ces algues ne sont pas du tout nocives, ni sales, et elles sont nécessaires à la survie de tout cet écosystème qui s'offre à nous. C'est l'occasion d'admirer les coquillages et les étoiles de mer !

Fin d'après-midi orageuse

Fin d'après-midi orageuse

Matinée très ensoleillée

Matinée très ensoleillée

Matinée très ensoleillée

Matinée très ensoleillée

Les algues à marée basse

Les algues à marée basse

Les algues à marée basse

Les algues à marée basse

Les algues à marée basse

Les algues à marée basse

Les algues à marée basse

Les algues à marée basse

L'île de Malapascua : plongée et farniente
  • Se balader sur l'île, faire un tour en motorbike ou en bateau

Vous vous doutez bien que sur ce petit bout de terre, il n'y a pas grand-chose à faire. Rien à visiter en particulier, et encore moins de visites culturelles. Néanmoins, rien ne vous empêche de faire le tour de l'île à pieds, ou en moto. Vous pouvez louer des motorbikes, avec ou sans chauffeur, assez facilement, comme partout aux Philippines. Vous pouvez aussi partir en bateau visiter d'autres îles ou plages environnantes, comme Bounty beach, Logon Beach et le petit ilot de Kalanggaman, tout droit sorti d'une carte postale.

Petite virée en mer

Petite virée en mer

L'île de Malapascua : plongée et farniente

Hébergement : Thresher Cove Dive Resort

Arrivés au port de Malapascua, nous ne savions pas où était situé notre hôtel, et il se trouve qu'il se situe à l'autre bout de l'île. C'est pas très grave vous me direz, vue que l'île ne fait que 2km2. Cela dit, y'a beaucoup de gars en motorbike qui attendent au port et qui, à peine descendus du bateau, vous demanderont où vous voulez aller (il n'y a pas de voiture sur l'île). La course pour rejoindre l'hôtel nous a coûté 40 pisos. On a appris par la suite que l'hôtel propose des pick-up gratuits, mais bon, au pire on a juste perdu 1,50€. Bref, nous voilà donc arrivés au Thresher Cove. 

Il s'agit d'un hôtel type "resort", et un centre de plongée. Alors bon, t'attends pas à un truc luxueux non plus, resort ça veut dire tout et n'importe quoi aux Philippines j'ai l'impression. Cela dit, j'ai vraiment beaucoup aimé et donc je le recommande fortement.

Ils ont des chambres type "bungalow", et ils ont aussi des dortoirs, si vous avez un budget plus limité. On a pris une chambre en bungalow et c'était cool, propre, spacieux, pas ouf non plus, mais rien à dire. Le seul truc que j'ai moins aimé, c'est le fait que la douche et le lavabo soient alimentés avec de l'eau de mer. C'est un peu désagréable de se laver les cheveux ou les dents avec de l'eau salée, surtout quand tu sors de la plage et que du coup t'as envie de te décrasser. Pas de gel douche ni de shampoing non plus, mais c'était le cas de la plupart des hébergements où nous sommes allés, juste un petit savon à disposition. Moi qui voyage en sac à dos avec le minimum, je n'ai, bien entendu, pas emporté la moindre goutte de shampoing. Mais bon, je me suis passée du confort d'avoir les cheveux propres, c'est pas très grave.

Le restaurant de l'hôtel est vraiment bien! La nourriture était super bonne et les cocktails étaient cools. Je vous avoue qu'on ne s'est pas restreint sur les consommations, et puis c'était mon anniversaire, alors si j'avais envie de boire un daiquiri mangue à 10h du matin sur la plage c'était pas grave. Pour la nourriture, ils ont aussi pas mal de plats sans viande ou avec des fruits de mer, ce qui est très très cool si comme moi vous ne mangez pas de viande ou si vous êtes végétarien. Mentions spéciales pour le burger végé et le chop suey de légumes, énorme coup de coeur pour le curry de crevettes et big up à la crêpe chocolat-mangue-bananes au petit dej'. Faut prendre des forces pour glander sur la plage !

Ils ont aussi une carte spéciale "backpackers", avec une sélection de plats identiques à la carte normale, mais moins biens et moins chers. Je ne comprends pas trop le rapport à vrai dire. Voyager en mode "backpacker" c'est une façon de voyager, plus économe peut-être, plus authentique éventuellement (et encore c’est pas sûr), une vision des choses en marge du tourisme de masse probablement, mais bon ça veut pas forcément dire que les gens sont fauchés et veulent des trucs moins bien et moins cher non plus. Qu'il y ait du choix et des alternatives pour chaque style de vie et chaque budget, c'est génial, mais bon, je ne suis pas forcément pour un menu séparé estampillé "backpacker". Cette histoire de menu m'a donné envie d'écrire un article sur ma vision du voyage, je commence à y réfléchir dès maintenant !

Bungalow

Bungalow

J'ai toujours trouvé ça tellement moche et tellement kitsch

J'ai toujours trouvé ça tellement moche et tellement kitsch

Curry aux crevettes

Curry aux crevettes

Daiquiri Mangue

Daiquiri Mangue

Petit-déjeuner

Petit-déjeuner

Le restaurant de Thresher Cove
Le restaurant de Thresher Cove

Le restaurant de Thresher Cove

L'île de Malapascua : plongée et farniente
Quand ils disent "salle de sport"

Quand ils disent "salle de sport"

Piscine

Piscine

L'île de Malapascua : plongée et farniente
L'accés plage privée

L'accés plage privée

Plage privée

Plage privée

L'île de Malapascua : plongée et farniente

Budget 

Voici un aperçu de nos dépenses pour Malapascua, si ça peut vous aider à établir un budget.

Bus Cebu - Port de Maya (aller simple)195
Ferry Maya - Dabantayan (aller simple)100
Motorbike Dabantayan - Hotel40
Motorbike vieux port de Cebu - Maya50

Par personne, il faut prévoir 680 pisos de transport pour l'aller-retour, soit un peu moins de 11€.

2 nuits au Thresher Cove (2 personnes)2116
Restauration pour 2 jours et 2 personnes1796
Snorkelling 2000
Taxe maritime50

Pour 2 nuits au Thresher cove, pour deux personnes, cela nous a couté 2116 pisos (34€), plus 1796 de restauration et boissons (28€) et 2000 pisos pour 3h de snorkelling en bateau (31€). Cela nous fait un total d'environ 47€ par personne (env. 3000 php)

En tout, pour deux jours farniente à Malapascua, vous pouvez compter un total d'environ 60€ par personne, hébergement, nourriture, transport et activités comprises (3800 php)

Evidemment, vous pouvez compter bien plus si vous souhaitez faire d'autres activités, comme la plongée par exemple, et bien moins si vous vous restreignez un peu plus sur la nourriture et les boissons !

L'île de Malapascua : plongée et farniente
C'est comme qu'on fait pousser des cocotiers !

C'est comme qu'on fait pousser des cocotiers !

Mon avis

On a beaucoup aimé notre séjour à Malapascua, c'était très relaxant, et pile ce dont j'avais besoin! C'était mon premier coup de cœur, mais je dois avouer qu'aux Philippines je suis allée de coups de cœur en coups de cœur, de surprise en surprise, et chacune surpassait la précédente. Du coup, j'ai beaucoup aimé, mais j'ai encore plus aimé les endroits suivants ! Malapascua n'est pas l'endroit le plus intéressant où nous sommes allés.

Pour finir sur une note moins positive, j'ai trouvé l'île assez sale par endroits. Mais si vous avez l'habitude de voyager en Asie, vous avez dû faire ce constat bien trop souvent. Surtout sur les petites îles, la gestion des déchets n'est pas très développée, voire pas du tout. En plus des poubelles qui dégorgent sur la terre, c'est aussi sous l'eau que ça se passe. On a été tristes de constater que les coraux qu'on voulait admirer dans les fonds marins étaient morts. Notre guide nous a expliqué que c'était dû, non seulement aux bateaux fréquents et à la pêche, mais surtout aux locaux, qui plongent pour ramasser les oursins, ce qui fragilise les coraux. Il nous racontait à quel point les coraux étaient beaux il y a quelques années. 

L'île de Malapascua : plongée et farniente

Malapascua si on ne fait pas de plongée, bonne ou mauvaise idée?

Globalement, pour quelques jours farniente, je pense qu'il y a bien mieux ailleurs aux Philippines. Et puis, c'est vrai que quand on ne fait pas de plongée Malapascua ne semble pas être la meilleure destination.

Mais, si comme nous vous êtes dans les visayas et que vous cherchez un endroit sur votre route pour chiller au soleil, dans ce cas c'est une bonne option. Je dirai que les 6h de transports juste pour y aller valent quand même le coup, et je vous garantis que oui, on peut très bien passer 2 jours à Malapascua sans faire de plongée !

L'île de Malapascua : plongée et farniente
L'île de Malapascua : plongée et farniente

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angie 01/03/2019 10:58

Les Philippines sont vraiment un pays merveilleux, j’ai aimé si beaucoup mon temps là en 2017. j’ai aussi plongée un peu, Monad Shoal (https://dive.site/explore/site/monad-shoal-thresher-shark-z6AO) est une aventure unique. J'y retournerai!
P.S.: tes photos sont magnifiques!

Cid- theycallmestranger 07/03/2019 01:57

Merci du commentaire Angie ! Oui, les Phillippines c'est merveilleux, j'ai tellement adoré ce voyage ! Et tellement envie d'y retourner aussi !

Barbizon 01/09/2018 05:18

Eau cristalline et super la salle de sport! J adore! Je suis allee une fois à Boracay...a l epoque il n y avait rien, que des bugalows en paille au bord de la mer et peu de touristes, pas de plongee pour moi, j ai la trouille, mais snorkeling tranquille, oui. Bon WE! Pluie à Busan...pas de chance.

Cid- theycallmestranger 03/09/2018 02:35

Boracay a l'air magnifique! Malheureusement l'île est actuellement fermée aux touristes par mesures environnementale! Enfin bon, c'est pour son bien c'est le principal !