Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Nous voilà déjà à notre troisième destination aux Philippines, et pas des moindres, puisqu'il s'agit de l'île de Bohol, fameuse pour ses tarsiers et ses "chocolate hills". 

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Comment s'y rendre (de Cebu)

Malheureusement, il n'y a pas de moyen direct pour rejoindre Bohol en provenance de Malapascua, notre précédente destination.

Nous avons dû repasser par Cebu, traverser l'île en bus jusqu'à Cebu City (5h), pour ensuite reprendre un bateau pour Bohol. Du coup on a passé la nuit à Cebu City et on est partis le lendemain vers Bohol. Je parle de Cebu City ici.

Pour aller à Bohol, rien de plus simple :

  • Se rendre au Pier 1 de Cebu City
  • Prendre un ferry pour Tagbilaran (le port de Bohol). Nous avons dû prendre un billet "business class", à cause d'une histoire de bagage qui doit être en soute. Le trajet nous a donc coûté 1000 php chacun. Nous avons beaucoup utilisé Oceanjet, et tout s'est toujours très bien passé. Vous retrouverez toutes les infos et horaires sur leur site internet. Pour aller à Bohol, la ligne de Ferry est très empruntée et il y a beaucoup de bateaux.

Prix du billet : 800 PHP (12€) 1000 PHP en business class (15€)

Temps de trajet : 2h

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Aux Philippines, vous pouvez vous faire masser quand vous attendez, en gare, votre train/bateau/bus. 

Aussi, il y a très souvent des groupes de musiciens aveugles qui jouent de la musique.

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Enfin, dans un pays aussi catholique que les Philippines, c'est bien souvent l'heure de la prière. Surtout avant chaque décollage ou départ de bateau. 

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Les tarsiers des Philippines

Le tarsier des Philippines est une espèce endémique des Philippines, présente sur quelques îles du sud de l'archipel, notamment Bohol 

  • Il mesure entre 8,5 et 16cm, c'est le plus petit primate du monde !
  • Il ne peut pas bouger ses (grands) yeux mais il peut tourner sa tête à 340°
  • C'est une espèce protégée, quasi menacée, il n'y en aurait que 1000 à l'état sauvage
  • Pour communiquer, ils émettent des ultrasons très aigus, et la plupart de leurs prédateurs sont incapables de percevoir de telles fréquences

Deux centres de conservation à Bohol :

Il y a deux centres de conservation de tarsiers sur Bohol, le "Loboc Tarsier Conservation Area" à Loboc, et le "Philippine Tarsier and Widlife Sancturay" à Corella. 

Le "Philippine Tarsier and Widlife Sancturay" est le seul sanctuaire officiel, soutenu par l'organisation "Philippine Tarsier Foundation" qui œuvre à la préservation du primate. Le parc de conservation à Loboc n'est pas un sanctuaire officiel, et les tarsiers ne sont pas en totale liberté. Ils ne sont pas en cages non plus, mais bel et bien dans un enclos. Du coup, le sanctuaire de Corella semble bien plus éthique.

Evidemment, vous n'avez pas le droit de les approcher, les déranger, les toucher, les nourrir ou utiliser un flash. En effet, les tarsiers sont des animaux nocturnes très timides et très sensibles. Restez silencieux et ouvrez grands les yeux, ils ne sont pas faciles à apercevoir ! Heureusement que j'ai un bon objectif et un très bon zoom sur mon appareil photo.

Entrée : 60 PHP 

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Les Chocolate Hills

Il s'agit d'une formation géologique, située au centre de l'île de Bohol, repartie sur plus de 50km et composée de 1268 collines (je ne les ai pas comptées). Si vous vous demandez, comme tout le monde, pourquoi on les appelle les "monts chocolat", et bien c'est tout simplement parce que pendant la saison sèche, la végétation qui couvre les collines devient marron, de quoi faire penser à des monts de chocolat. 

Nous y sommes allés pendant la saison des pluies, et donc c'était plutôt verdoyant. En tout cas c'est magnifique, et je trouve que c'est encore plus beau en vert ! 

Il y a plusieurs légendes autour des Chocolate Hills et leur formation. Elles mentionnent des géants, qui se battent, qui pleurent de chagrin amoureux, ou qui... font leurs besoins. Chacun sa version! 

Il y a un parking à la base, de quoi faire se garer les nombreux chauffeurs et motorbikes. Il faut prendre un ticket, et ensuite quand vous souhaitez repartir, le personnel appelle votre numéro et votre chauffeur vient vous chercher. Pratique ! L'entrée coûte 50 PHP. Il y a un viewpoint en hauteur, ce qui nous offre un large panorama sur cette étendue de collines à perte de vue. C'est magnifique.  

Entrée : 50 PHP

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

La Zipline de Loboc Ecotourism Adventure Park

En vrai ça a été notre premier arrêt sur l'île : le Loboc Adventure Park. Enfin, surtout sa zipline, une tyolienne à 120m de hauteur. 

Vous pouvez prendre un "cable car", un télécabine, pour vous y rendre, ou alors monter à pieds. On a préféré monter à pieds, ça fait du bien.

Prix : 400 PHP l'aller-retour, soit un peu plus de 6€ (et 200 PHP le cd souvenir avec les photos)

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Sur la photo du dessus, on peut apercevoir mon homme, aussi à l'aise qu'un poisson dans l'eau oiseau dans les airs.

Pour ma part, j'étais moins tranquille, comme on peut le constater sur la photo du dessous. C'était la première fois que je faisais ça, et franchement, j'ai peur de rien (ou de pas grand-chose) mais j'ai un peu le vertige. Et plus je vieillis, pire c'est. Ça m'a pas empêché de me lancer, évidemment. Au départ c'était marrant, on passait au-dessus des arbres, et ça allait vite. Et d'un coup, y'avait comme un gouffre. C'était joli, y'avait une rivière et de jolies couleurs. Mais je vous avoue qu'à ce moment je me suis demandée pourquoi je faisais des trucs comme ça dans la vie.

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Balade dans Carmen

Finalement, tout ce qu'on voulait faire dans la journée a été assez rapide. Pour cause, on a pris la voiture au lieu des bus. Du coup, on est allés se balader dans Carmen en fin d'après-midi. Bon mis à part un marché local je vous avoue que y'a pas grand chose à faire, mais largement de quoi déguster 2-3 mangues fraîches et sirotter une noix de coco.

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Hebergement : Villa Del Carmen

Nous avions reservé une chambre à la Villa del Carmen. C'est un petit "bed and breakfast", une maison d'hôtes très charmante, propre, et très bien placée.

La chambre nous a coûté 1400 PHP, soit 22€. Bon, y'avait que 2 lits simples au lieu d'un lit double, mais ça nous arrive souvent, et c'est pas grave. 

Je recommande vraiment cet endroit, c'était vraiment cool, à 15 minutes des chocolate hills, et les gens sont adorables !

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Les hôtes proposent de vous faire à manger, il faut leur dire à l'avance, mais c'est super pratique, puisqu'à Carmen, y'a rien du tout ! On s'est régalé avec un plat philipin dont j'ai oublié le nom, un curry végétarien et une bonne bière bien fraîche. 

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Budget

 Pour 2Par personne
Hébergement (1 nuit)1400700
Transport (Voiture + chauffeur x2)44002200
Transports (Ferry Cebu - Bohol)20001000
Centre des Tarsiers12060
Chocolate Hills10050
Zipline800400
Repas (petit dej + dîner)570285
TOTAL93904695

Voici notre budget pour Bohol, en tout on en a eu pour un peu moins de 4700 PHP par personne, soit 74€. Je crois bien que c'est la destination qui nous a couté le plus cher de notre voyage aux Philippines. (probablement parce que c'est très touristique)

Transports à Bohol

Ce qui a plombé notre budget à Bohol, c'est les transports! Bohol c'est grand, et entre Tagbilaran et Carmen, il y a une cinquantaine de kilomètres. Il faut compter 1h30 de trajet. Nous on a décidé, un peu à la dernière minute, de prendre une voiture avec un chauffeur.

Le premier jour, il est venu nous chercher au port et nous a emmené à chaque site avant de nous déposer à l'auberge, et le lendemain, il nous a ramené à Tagbilaran pour prendre notre bateau. J'étais pas fan de cette idée à la base, mais je me suis vite rendue compte que la plupart des gens qui visitent Bohol font ça. Près des sites touristiques, on y voit une ribambelle de chauffeurs qui attendent.

Evidemment, c'est la solution la plus simple, mais pas la moins chère, puisqu'on en a eu pour 4400 PHP, soit 70€ les deux jours. Si vous avez un budget restreint, je vous conseille de prendre les transports en commun pour vous déplacer entre les sites. J'ai vu qu'il y avait des bus, ça a l'air d'être beaucoup plus galère, mais largement jouable si vous prévoyez un peu plus de temps. Ou sinon, louer un motorbike est toujours la solution la plus cool. 

En tous cas, la route était super agréable, c'était très joli au milieu des arbres. Et puis, notre chauffeur était sympa !

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Voir le lever du soleil sur les chocolate hills

Le lendemain matin, nous avons décidé de nous lever très tôt et partir à 4h du matin, non pas pour le lever de soleil, mais pour observer l'éclipse. Oui, c'était cette fameuse éclipse de lune du 27 juillet 2018. Vue que l'auberge se situe juste à côté des Chocolate Hills, genre 15 minutes, je me suis dit que ce serait l'endroit idéal.

Et donc on a pris un tricycle (le tuk-tuk philippin) pour s'y rendre, en pleine jungle, à 4h du matin. Je ne regrette pas du tout, c'était génial, et c'était un spectacle magnifique, j'en avais des frissons. C'est pas tous les jours qu'on voit une éclipse de lune, d'un rouge vif, sur un paysage aussi sublime que les Chocolate Hills !

Etant donné que y'a beaucoup de gens qui vont voir le lever du soleil là-bas à l'aube, enfin c'est ce que je croyais, je me suis dit que d'autres personnes auraient eu l'idée d'y observer l'éclipse ce matin là. Bah en fait pas du tout, y'avait que nous.  

En tous cas, si vous voulez observer le lever du soleil, les étoiles, ou tout autre évènement astronomique de nuit ou très tôt le matin, sachez que le viewpoint en hauteur aux Chocolate Hills est desormais fermé la nuit jusqu'à 6h du matin. Apparemment c'est récent, on nous a dit que c'était pour éviter que les gosses s'y rendent la nuit, je crois que y'a eu des accidents, du coup ils ont fermé l'accès par mesure de sécurité. J'étais super déçue de pas pouvoir accéder au top du viewpoint ! Surtout qu'à sa base il y a beaucoup plus de pollution lumineuse, et donc c'est pas le top. Mais c'était cool quand même. Bon, j'avais froid et j'avais les yeaux qui piquaient, mais pas de regrets !

Je vous laisse avec mes magnifiques photos de l'éclipse. Comme vous pouvez le constater, je ne me suis pas du tout renseignée à l'avance sur les éventuels réglages à effectuer pour ce genre de photographies. Mais je vous assure qu'en vrai c'était magnifique !

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills
L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Mon avis

J'ai beaucoup aimé notre passage à Bohol. Si vous avez plus de temps, il y a beaucoup de parcs, de randos, de quoi faire du kayak, ou même du quad. Par ailleurs, nous nous sommes arrêtés à un endroit pour faire une croisière sur la rivière Loboc, le fameux Loboc Cruise River, en mode restaurant flottant. Notre chauffeur a pensé qu'on aimerait faire ça. Mais y'avait une file d'attente pas possible pour le déjeuner, et vue que j'ai aucune patience, on a préféré passer à autre chose. C'est très prisé des touristes, mais aussi des philippins. J'ai aussi repéré des endroits qui permettent d'observer les lucioles, je ne sais pas ce que ça vaut concrètement, mais dans l'idée c'est quelquechose qui m'aurait plu !

Sinon, globalement, Bohol est l'endroit le plus touristique que nous ayons fait aux Philippines, et c'est pas étonnant, il y a beaucoup de choses à faire, notamment les chocolate hills, évidemment.

Bohol semble être l'endroit à ne pas manquer dans les visayas, et je suis de cet avis. Par contre, c'est un peu Disneyland en fait. Pour cette raison, j'avoue que j'ai préféré le calme de nos étapes suivantes !

Si vous êtes allés à Bohol, n'hésitez pas à me dire ce que vous avez aimé, ou moins aimé, en commentaire, je serais curieuse de lire vos avis !

Je vous retrouve très bientôt pour la prochaine étape de notre séjour aux Philippines, mon coup de coeur dans la région des Visayas Centrales : l'envoutante île de Siquijor !

L'île de Bohol : tarsiers et Chocolate Hills

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Barbizon 15/09/2018 10:23

Ça a l'air vraiment bien, beau marche local comme j'aime et hôtel sympa, je retiens, ça fait un bail que je ne suis pas allée aux Philippines, par contre la tyrolienne, non, pas pour moi, j'aurais peur de rester bloquer des heures la-haut a cramer sous le soleil avec la chance que j'ai..