Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vieille ville de Shuhe 束河古镇

Toujours dans le Yunnan, nous voilà aujourd'hui en route pour Shuhe 束河古镇, une vieille ville à quelques kilomètres de Lijiang. 

La vieille ville de Shuhe 束河古镇
La vieille ville de Shuhe 束河古镇

Nous avons pris un Didi (l'équivalent Uber en Chine) de Lijiang à Shuhe, et la course aller-retour nous a coûté moins de 50rmb. Sinon, je crois qu'il y a des bus. A l'arrivée, il faut passer un guichet et payer un prix d'entrée de 30rmb. Peu après notre entrée dans le village, on se retrouve sur une place avec des cafés, des restos, des marchands de glaces et beaucoup de boutiques de souvenirs. Y'a beaucoup de jeunes filles qui font la queue pour se faire prendre en photo, pas mal de couples en pleine séance photo de mariage, et les locaux tentent de convaincre les touristes de payer un tour à cheval. J'étais un peu refroidie.

 

La vieille ville de Shuhe 束河古镇

Cela dit, mis à part 2-3 rues et la place principale, c'est en fait beaucoup plus calme et plus vert que Lijiang. C'est assez différent, beaucoup plus "brut" j'ai envie de dire. Après, c'est aussi beaucoup plus petit. Notez que, si je compare les deux, c'est surtout parce que Shuhe fait partie du district de Lijiang. Shuhe est donc aussi inscrite au patrimoine mondiale de l'Unesco, au même titre que la vieille ville de Lijiang.

En s'enfonçant dans Shuhe, on découvre un petit havre de paix, loin de tout et surtout loin de la frénésie de Lijiang. 

La vieille ville de Shuhe 束河古镇

 

Il y a deux rivières autour du village, et les gens de Shuhe ont creusé des canaux, afin d'alimenter toutes les habitations en eau. Il y a donc beaucoup de jardins et de potagers à Shuhe. A la différence de Lijiang, on a plus l'impression qu'il y a des gens qui vivent pour de vrai dans ce village.

La vieille ville de Shuhe 束河古镇
La vieille ville de Shuhe 束河古镇
La vieille ville de Shuhe 束河古镇

Shuhe est situé sur l'ancienne route du thé et des chevaux, 茶马古道, dont je parlais dans l'article précédent ici.

Pour vous rafraîchir la mémoire, il s'agit d'une ancienne route commerciale entre le 6e et le 20e siècle, qui partait du Yunnan et menait au Tibet, et où on échangeait et vendait du thé et des chevaux. 

D'ailleurs, il y a un musée très intéressant sur la route du thé et des chevaux à Shuhe : 茶马古道博物馆. Tout n'est pas traduit en anglais malheureusement, mais c'est déjà ça. Et puis, si je ne dis pas de bêtises, il me semble que c'est gratuit.

La vieille ville de Shuhe 束河古镇
La vieille ville de Shuhe 束河古镇

Les Naxi 纳西族

Je vous ai déjà parlé des Bai (白族) à Dali, un peu plus au sud (article ici). Aujourd'hui, la minorité ethnique qui nous intéresse ce sont les Naxi 纳西族, Shuhe étant un village Naxi.

Les Naxi sont donc l'une des 56 minorités ethniques de Chine. Culturellement ils sont très proches des Bai et des Tibétains dont ils disent avoir un ancêtre commun, mais sont beaucoup moins nombreux. Ils parlent une langue tibeto-birmane, vivent principalement dans le Yunnan, mais on trouve aussi quelques communautés Naxi dans le Sichuan et au Tibet. A l'origine, il s'agit d'une population essentiellement nomade qui vivait de l'élevage du bétail, mais ils ont fini par s'installer dans le Yunnan et se mettre à l'agriculture, puis par être incorporés dans le fameux Royaume de Nanzhao des Bai (dont je parlais ici)

Leur culture et religion, appelée Dongba 东巴, est très spécifique, et était très populaire pendant l'apogée de Lijiang. Ils ont même une écriture pictographique bien à eux, que vous pouvez voir parfois sur les panneaux de Lijiang. Aujourd'hui, malheureusement les cultures propres aux minorités ethniques tendent à disparaître petit à petit. Afin de protéger et sauver ce qu'il reste de la culture Dongba, les derniers manuscrits ayant survécu à la Révolution Culturelle ont été inscrits sur la liste Internationale Mémoire du Monde de l'Unesco.

Au niveau artisanal, les Naxi sont réputés pour le cuir, la fabrication du papier, et leurs costumes traditionnels bleu et noir, ceintrés à la taille par une jolie ceinture décorée de rubans dans le dos. Vous trouverez aussi à Shuhe, comme dans un peu toutes les vieilles villes, pas mal de broderie, de poterie, et de bijoux. D'ailleurs on est rentré dans un atelier de fabrication artisanale de bijoux près de la place centrale, et c'était incroyable de les voir travailler l'argent et de les voir manier toutes ces couleurs (surtout le bleu). J'aurais dû prendre des photos.

La vieille ville de Shuhe 束河古镇
La vieille ville de Shuhe 束河古镇
La vieille ville de Shuhe 束河古镇
La vieille ville de Shuhe 束河古镇
La vieille ville de Shuhe 束河古镇
La vieille ville de Shuhe 束河古镇

Spectacle à Shuhe

Dernière chose, il y a une scène sur la place de Shuhe, et on a assisté à des spectacles de musiques et de danses folkloriques, et c'était génial, vraiment je me suis régalée ! J'ai aussi pris plein de photos, faut dire que les gens étaient hyper photogéniques.

Au niveau de la musique, il y avait un orchestre de personnes âgées qui jouaient des instruments traditionnels chinois : l'Erhu 二胡, cet instrument à deux cordes qui se joue avec un archer, le Pipa 琵琶 une sorte de guitare luth à 4 cordes, et même un Shi Mian Luo 十面锣, cet ensemble de percussions composé de dix mini gongs, un instrument traditionnel qu'on voit assez rarement.

La vieille ville de Shuhe 束河古镇
La vieille ville de Shuhe 束河古镇

On a aussi assisté à un spectacle de danses et de chants folkloriques Naxi, Bai et Tibétains, c'était vraiment cool !

La vieille ville de Shuhe 束河古镇
La vieille ville de Shuhe 束河古镇

 

 

La vieille ville de Shuhe 束河古镇

 

La vieille ville de Shuhe 束河古镇

Bref, on a passé une bonne partie de la journée à flâner dans les petites rues de Shuhe, et ça nous a assez plu finalement. A la base, on devait partir pour deux jours de rando dans les gorges du saut du tigre ce jour là, mais la météo était tellement dégueulasse les jours précédents à Lijiang qu'on a préféré ne pas prendre de risque et aller à Shuhe à la place. Et devinez quoi ? Il a fait super beau ! Je ne vais pas m'en plaindre, c'était bien, et puis j'ai pu encore me goinfrer de champignons le midi, c'est tout bénéf' (au cas où vous n'aurez pas remarqué, les champignons c'est ma plus belle découverte du Yunnan).

Dernière chose, il y a d'autres villages aux alentours qui méritent probablement une visite si vous êtes friands de ce genre d'endroits. C'est le cas de Baisha 白沙, qui, tout comme Shuhe, fait aussi partie du district de Lijiang. On a décidé de passer notre chemin, j'ai eu assez de vieilles villes en ces dix jours au Yunnan et j'avais envie de voir autre chose !

 

 

 

Voilà, j'espère que cet article vous a plu, ça vous tente une journée à Shuhe ? Si vous y êtes déjà allés, n'hésitez pas à me dire comment s'est passé votre visite !

N'hésitez pas à me suivre sur Instagram (lien) pour plus de photos, et à vous abonner à ma page Facebook (lien) où je poste l'actualité du blog. N'hésitez pas non plus à partager l'article si il vous a plu !

A bientôt !

La vieille ville de Shuhe 束河古镇

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dominique 25/04/2020 21:08

bravo, tres interessant, et 2 commentaires si vous le permettez: 1) le meilleur moyen d'aller de Lijiang à Shuhe, c'est encore... à vélo !, 2) il est possible "d'oublier" de payer la taxe-racket de 30 rmb en entrant par le Nord, en venant de Baisha, en suivant le ruisseau comme les Shuheren, donc en évitant les entrées à Touristes... Cordialement !

Cid- theycallmestranger 07/05/2020 22:14

J'avoue que je serais bien allée à Shuhe à vélo :D Par contre, non la taxe si je dois la payer dans ce cas je préfère la payer. Et puis je suis pas à 30kuai près :p Merci à vous :)