Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chongqing 重庆

Nous voilà aujourd'hui à Chongqing ! Comme je l'expliquais dans cet article récapitulatif de notre séjour dans le Sichuan, on n'avait pas du tout prévu de passer par Chongqing à la base. C'est juste que c'était plus facile pour nous de rejoindre le Gansu en train en passant par Chongqing, plutôt que de traverser tout le nord du Sichuan en bus. Du coup on en a profité pour y passer 3 jours, et j'y ai même fêté mes 30 ans ! 

Chongqing 重庆

Ville tentaculaire et municipalité

Chongqing est située à l'est du Sichuan, et est coupée par le fleuve Yangzi et le fleuve Jialin. Le Yangzi (扬子江 Yangzi Jiang, mais chaque partie du fleuve a un nom différent en chinois) est le plus grand fleuve de Chine, et 3e plus grand fleuve du monde. Il prend sa source au Tibet et se jette dans la mer de Chine, après un périple de 6300km à travers le pays.

Chongqing est une ville qui a fait partie de la province du Sichuan jusqu'en 1997. C'est aujourd'hui une municipalité à part entière, tout comme Beijing, Tianjin et Shanghai, toutes les trois situées à l'est du pays. La proclamation de la ville en tant que municipalité est donc très récente, et a été faite dans l'idée de créer un nouveau gros pôle économique pour dynamiser et développer le centre du pays, et aussi pour faciliter la gestion du reservoir du barrage des trois gorges.

Le barrage des Trois Gorges est situé dans le Hubei, non loin de Chongqing. Le projet a commencé à être pensé vers 1920, et la construction s'est étalée entre 2005 et 2015, avec une mise en service en 2012. Ce barrage a un impact considérable sur l'économie, l'environnement, la population, la politique, la faune, la flore, la culture locale, bref, c'est énorme et je trouve ça hyper intéressant. En quelques chiffres, la construction de ce barrage, plus grosse station hydroélectrique du monde, a déplacé un million et demi de personnes, englouti une dizaine de villes, des centaines de villages et plus de 400km de terre.

Chongqing est une municipalité tentaculaire, grande comme l'Autriche, avec une population avoisinant les 32 millions d'habitants. On entend souvent dire que Chongqing est la plus grande ville du monde, ce qui n'est pas vrai, puisque Chongqing n'est pas qu'une ville. L'agglomération de Chongqing en elle-même compte environ 8-10 millions d'habitants.

Chongqing 重庆
Chongqing 重庆

Hongyadong 洪崖洞

Je commence cette petite visite virtuelle du centre de Chongqing avec un des endroits les plus connus : Hongyadong 洪崖洞, littéralement la grotte Hongya. La plupart des photos qu'on voit de Hongyadong sur les réseaux sociaux sont prises la nuit, quand le complexe est illuminé et les lanternes allumées. Nous y sommes allés en journée, et je dois dire que l'ambiance est complètement différente.

Il s'agit d'une ancienne forteresse datant de l'état de Ba, conquis par le Royaume de Qin en -316. C'est la plus ancienne porte de la ville. Le complexe, construit sur la montagne et à flanc de falaise, est composé de maisons sur pilotis réparties sur 11 étages. 

Chongqing 重庆
Chongqing 重庆

Depuis sa rénovation dans les années 90, Hongyadong est un site touristique majeur de la ville, entendant promouvoir la culture Bayu, une ethnie et une culture spécifique de cette région du Yangzi et de l'ancien Royaume de Ba dont il tire son nom.

On trouve à l’intérieur de Hongyadong, de très nombreuses boutiques d'artisanat local, de nourriture, de souvenirs, des restaurants, des cafés, et des bars. Aussi, c'est très vert, il y a beaucoup de végétation, une grotte, et même une cascade. 

 

Hongyadong vu du pont Qianximen

Hongyadong vu du pont Qianximen

En tous cas, Hongyadong se fond plutôt bien dans le paysage urbain de Chongqing, ce mélange d'architecture traditionnelle et moderne est assez intéressant. 

Chongqing 重庆

Il y a plusieurs terrasses et accès vers l’extérieur à Hongyadong, dont une terrasse au dernier étage qui offre une jolie vue sur le district de Jiangbei, de l'autre côté du fleuve.

 

Chongqing 重庆

Le district de Jiangbei 江北区 est situé sur l'autre rive de la rivière Jialing, reliée par l'iconique pont Qianximen. Si je ne dis pas de bêtises, c'est le quartier des affaires et le centre financier de la ville. Il détient la plus haute concentration d'entreprises financières du centre de la Chine.

Chongqing 重庆

 

Chongqing 重庆

Jiefang Bei 解放碑 et le "centre-ville"

Jiefangbei 解放碑 c'est le quartier commercial central (Central Business District) de Chongqing, caractérisé par sa grande rue piétonne, ses grandes tours et ses énormes centres commerciaux. Au bout, la très fréquentée place de Jiefangbei et son Monument  de la Libération du Peuple (commémorant la victoire de la 2e Guerre Mondiale).

 

 

Chongqing 重庆

A part ça, le centre de Chongqing, pour moi en tous cas, c'est un labyrinthe de routes et de ruelles, et un mélange très spécial d'architectures et de bâtiments plus ou moins modernes.

Chongqing 重庆
Chongqing 重庆
Chongqing 重庆
Chongqing 重庆

Le parc Eling 鹅岭公园

A peine arrivée dans cette jungle urbaine, que je recherchais déjà la verdure ! Pour calmer ma soif d'arbres, nous sommes allés nous perdre dans le parc Eling, toujours dans le district de Yuzhong. Ce parc a été construit en 1909, c'était la résidence d'un riche homme d'affaires. Le parc étant situé en hauteur, il offre une vue assez spectaculaire de Chongqing et ses grattes-ciel.

 

Chongqing 重庆

Mon avis sur Chongqing

Je ne peux évidemment pas émettre un avis sur Chongqing, nous y sommes restés que 2 jours en tout dans la zone urbaine, et nous sommes restés quasiment que dans le même district. En tous cas, je n'ai pas vraiment eu d'affinité particulière avec ce que j'en ai vu, ou l'expérience que j'en ai eu. Je dois dire que je m'y suis vite sentie oppressée, là, au beau milieu de ces constructions verticales et vertigineuses, toute cette foule, et l'atmosphère étouffante qu'ajoutait le trio infernal chaleur, humidité et pollution. On était bien loin des grands espaces de l'Ouest qu'on avait visité quelques semaines plus tôt et qui me manquaient déjà terriblement.

Néanmoins, Chongqing, c'est vraiment une ville particulière. Cette ambiance futuriste, presque post-apocalyptique à certains endroits ou certains moments de la journée, ce brouillard quasi permanent, cet empilement de briques, de ferraille, cet enchevêtrement de bâtiments délabrés, de rues, de routes, de passerelles, de souterrains ; ce clivage entre le traditionnel et l'ultra moderne, entre béton et végétation. Oui, c'est une très longue phrase sans verbe. Ça m'a fait penser à Hongkong (enfin, juste Kowloon en fait), et la première impression que j'en ai eu (en fait la Chungking Mansion à Hongkong porte plutôt bien son nom). Je ne pense pas que j'aurais aimé vivre à Chongqing, mais en tous cas ça vaut clairement le coup d’œil, et je suis contente d'y être passée en coup de vent (même si, à choisir, j'aurai préféré passer plus de temps dans les hauts plateaux de l'ouest du Sichuan). Je pense que Chongqing mérite clairement qu'on s'y attarde d'avantage, et je pense que la région regorge de pépites méconnues. 

Nous resterons à Chongqing dans les prochains articles, je vous parlerai du quartier de Ciqikou, et du parc Wulong (notre 3e journée dans la municipalité de Chongqing)

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Patrick 04/09/2020 17:57

Bonjour ! J'y suis allé il y a 25 ans , en été . J'avais vu ce qu'on m'avait dit être des "ban ban" : pauvres journaliers transportant des charges très lourdes sur leurs épaules sur des bambous larges ( d'où le nom ) en pleine touffeur en empruntant ces innombrables rues en pente raide , pour des sommes dérisoires . Et avec le sourire en prime . J'ai un peu revu le principe en montant le Taishan il y a dix ans . Avez-vous vu ces pauvres gens aussi , ou bien ce que ce quasi esclavage a disparu ?

Cid- theycallmestranger 10/09/2020 17:54

Ah oui, je crois que le terme exact est bang bang (帮 du verbe aider je suppose). Ils y en a encore oui, ils sont probablement moins nombreux qu'il y a 25 ans, mais ils sont toujours là ! Dans le même esprit, nous avons vu beaucoup de porteurs sur le mont Emei, ils montaient les matériaux pour la rénovation des temples et des bâtiments au sommet. C'était très impressionnant et assez dur à voir.