Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud

Ah, Taïwan, ma belle Taïwan ! La première fois que je suis allée à Taïwan, c'était en 2014. Un peu au hasard, en mode "tiens, et pourquoi pas Taïwan". J'avais dépensé la totalité de mes chèques-vacances durement gagnés pour un aller-retour Paris-Taipei, et j'étais partie en sac à dos, un peu à l'arrache, me concentrant sur la moitié nord de l'île, Taipei-Taichung-Hualien. J'ai adoré. Je trouve que c'est une destination bien trop sous-estimée des voyageurs. Elle a tout à offrir sur son petit territoire : paysages, cuisine, culture, nature et grandes villes. Taïwan, c'est beau, c'est cool. En plus, c'est suffisamment petit pour ne pas se prendre la tête dans un itinéraire, les transports sont bien développés, c'est pas trop cher, et je trouve que la barrière de la langue n'est pas trop un problème si vous ne parlez ni chinois ni taïwanais. Bref, honnêtement, c'est un pays où je me serais vraiment vu vivre. Ce qui est drôle, c'est que, quand j'avais 19 ans, je devais partir faire ma deuxième année de licence à l'université de Taipei. Finalement, ça ne s'est pas fait, et je ne le regrette pas vraiment puisque, à la place, je suis partie l'année suivante à l'université de Nanjing, en Chine (et j'ai pu profiter d'un apprentissage en mandarin simplifié, Hallelujah).  

Lorsque j'ai commencé mon travail de spécialiste Chine et Asie de l'Est ici en Ecosse, j'étais ravie d'apprendre qu'ils me mettaient à fond sur le marché taïwanais et que j'aurais droit à plusieurs voyages à Taïwan dans l'année. Trop trop cool. Malheureusement, cette excitation n'aura été que de courte durée puisque le Covid est arrivé et j'ai ensuite perdu mon travail. Bref, j'ai dû annuler beaucoup de voyages en Chine et à Taïwan en 2020, mais j'ai eu le temps de retourner 2 fois à Taïwan avant ça, et ça, c'est quand même chouette ! C'était d'ailleurs la première fois que je me rendais dans le sud de l'île, et que je découvrais la douceur des villes de Tainan et de Kaohsiung.

Tainan, une autre ville du Sud, à 50 kilomètres de Kaohsiung

Tainan, une autre ville du Sud, à 50 kilomètres de Kaohsiung

A 2h de Taipei !

Kaohsiung (高雄 gaoxiong en chinois mandarin) est peuplée de 2,78 millions d'habitants, ce qui en fait la 3e plus grande ville du pays, après Taipei et Taichung (à Taïwan il y a Taipei 台北 au nord, Tainan 台南 au sud et Taichung 台中 au milieu). Depuis 2007, une ligne de train à grande vitesse relie les villes de la côte ouest, et il faut désormais moins de 2h pour se rendre à Kaohsiung de Taipei, à 350km (contre plus de 4h en train normal). Les trains taïwanais sont hyper développés, super propres et hyper spacieux. Le train à grande vitesse (HSR, high speed rail, 高铁/高鐵) est construit par les Japonais de Kawasaki, sur le modèle du Shinkansen. D'ailleurs, les sièges se tournent aussi en fonction de la marche du train. Par contre, attention, il y a plusieurs gares à Kaohsiung, la gare du train rapide (高鐵左營站) est dans le district de Zuoying, au nord de la ville, un peu plus loin que la gare normale. Je dis ça parce que j'ai failli me tromper à plusieurs reprises.

 

Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud

La rivière Amour 愛河

Quoi de mieux qu'une petite balade le long de la rivière Amour, sous un beau soleil ? La rivière Amour (愛河 aihe en chinois, love river) est un cours d'eau qui traverse Kaohsiung sur 12km. Ce que j'ignorais, c'est qu'elle s'appelle à l'origine Kaohsiung River, mais les gens ont commencé à l'appeler "rivière de l'amour" après qu'un couple de jeunes tourtereaux s'y soient suicidés dans les années 40. Aussi, après que le Guomindang* se soit installé à Taïwan, les gens ont commencé à se réunir autour de la rivière, et le tourisme s'y est développé. Une des entreprises qui proposait des locations de bateaux s'appelait "love river cruise". Un jour, après une tempête, le panneau a été en partie détruit, et on ne lisait plus que "love river" Du coup, les gens ont commencé à l'appeler comme ça, et la ville a officiellement adopté ce nom dans les années 70.

*Guomindang (國民黨, Kuomintang) : parti de la République de Chine, fondé en 1912 par Sun Yat Sen, replié à Taïwan à la fondation de la République Populaire de Chine, proclamée en 1949 par Mao Zedong

Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud
Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud
Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud
Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud

Le soir, la rivière s'illumine, il y a des jets d'eau qui se mettent en route, pour un petit spectacle son et lumière sur la b.o de Titanic. A part ça, il y a plein de restaurants, de bars et de cafés le long de la rivière, et c'est hyper agréable. Il y a aussi un centre d'art au niveau du port (Pier 2 Art Center 駁二藝術特區). Ça se trouve dans un ancien centre industriel, et ils ont réhabilité les entrepôts en galeries d'art. Apparemment on y trouve aussi plein de petits cafés et un marché de petits créateurs, comme ils savent si bien le faire à Taïwan. Ça a l'air hyper chouette. Malheureusement je n'ai jamais trouvé le temps d'y aller, donc ce sera pour une prochaine fois !

Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud

Le marché nocturne de Liuhe 六合夜市

En parlant de marché, voici mon marché préféré à Taïwan (pour l'instant du moins) : le marché nocturne de Liuhe, à Kaohsiung. Les night markets à Taïwan, c'est une institution. Honnêtement, après avoir voyagé dans de nombreux pays d'Asie, je trouve que personne ne fait les marchés nocturnes comme les Taïwanais. Voilà, c'est dit. 

Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud

Le marché de Liuhe a commencé à se développer dans les années 50 ! Aujourd'hui, c'est une centaine de vendeurs qui se succèdent dans la rue. Quasiment tous vendent de la nourriture. On trouve très peu de fringues, de chaussures, d'accessoires ou de gadgets électroniques, qui, en général, foisonnent dans les night markets.

Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud

Liuhe, c'est le paradis de la streetfood et des xiaochi 小吃 (snacks). Chaque marché et chaque région à sa spécialité, mais je dirais qu'on retrouve souvent les mêmes choses en général. Les must-try restent le tofu (臭豆腐 chou dofu), les omelettes aux huîtres (蚵仔煎 ezijian, ô-a-tsian en taïwanais), les brochettes, la viande de poulet ou de canard, et beaucoup de fruits de mer, surtout à Kaohsiung (huîtres, crevettes, palourdes, et beaucoup de poulpe...) Evidemment, à Taïwan vous verrez des milk tea et des bubble tea (appelés zenzhu naicha 珍珠奶茶 ou boba naicha 波霸奶茶absolument partout, c'est la boisson nationale. A Kaohsiung, la spécialité c'est le lait à la papaye (木瓜牛奶 mugua niunai)

Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud
Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud
Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud
Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud

Vous connaissez mon amour pour les champignons ! Je n'ai pas pu résister à ce bucket de champignons deep-fried, servis saupoudré d'épices. Sérieux, je crois que c'est mon truc préféré au monde. Bon, j'exagère peut-être, mais en tous cas ça m'a rappelé beaucoup de délicieux souvenirs de mes voyages dans le Yunnan et le Sichuan. Je me souviens que c'était 60 dollars taïwanais le petit (1,74€) et 100 dollars le grand (2,90€).

 

J'ai aussi testé ces œufs de caille avec des crevettes, toujours saupoudré d'épices et de piment. Je sais, je ne mange pas de viande, mais à vrai dire ça m'arrive occasionnellement de manger des crevettes. C'est le cœur lourd, mais avec l'eau à la bouche, que je m'excuse auprès des océans.

 

Ce qui est chouette, c'est qu'il y a plein de tables au milieu de la rue pour s'arrêter manger ou boire un bubble tea (ou une bière hein, je ne juge pas)

Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud
Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud

J'espère que cette balade à Kaohsiung vous a plu. Dans les prochains articles, nous resterons à Kaohsiung, et je vous parlerai notamment du superbe lac lotus et ses temples très colorés ! A très vite !

Kaohsiung 高雄, la belle ville du Sud

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article