Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les créatures mythiques chinoises

Dans mes articles, je poste souvent des photos d'animaux mythiques chinois.
Dans le genre créature fabuleuse mi-lion mi-chèvre à la crinière multicolore, qui crache du feu et des étoiles et répand la sagesse de Lao Zi (hum...)
Ouais non, là j'invente, mais le dragon par exemple, on le connait tous, il représente la Chine dans nos imaginaires, mais cependant on ne sait pas vraiment ce qu'il représente, et pourtant lui et ses congénères sont très presents dans la culture chinoise. Petit tour d'horizon de quelques animaux mythiques chinois.

Le dragon 龙

La légende indique que le mythique empereur jaune (Huang Di) utilisa un serpent comme blason, et que chaque fois qu’il conquit une nouvelle tribu, il ajoutait son emblème au sien. Ce qui explique la raison pour laquelle le dragon chinois (long 龙) est souvent représenté avec un corps de serpent, les écailles et la queue d'un poisson, les bois d'un cerf, deux paires de serres d’aigle, et les yeux d'un démon.

De plus, ils sont souvent représentés jouant avec une perle de feu, ou même la cachant dans sa gorge. C’est cette dernière qui est censée lui donner son pouvoir. Cette perle est souvent synonyme de bonheur, d'abondance, de sagesse ou de connaissance pour celui qui la possède.

Le dragon chinois, à la différence du dragon occidental, n’est pas forcément mauvais. En effet, il représente les forces de la nature, il est donc incontrôlable et doit être respecté. Les dragons chinois sont intimement liés à l'eau. Ils ont d'ailleurs tendance à vivre à proximité de grandes étendues d’eau : fleuves, océans, ou au cœur de gros nuages.


Le dragon est le symbole de la puissance impériale, l’emblème de l'Empereur, tandis que le phœnix, lui, représente l’impératrice. Toutes les dynasties l’ont utilisé.

Dans la culture chinoise, il est également le symbole de l’immortalité, de par sa longévité exceptionnelle. Egalement symbole de la persévérance et de la réussite, car il est dit que dans le fleuve jaune, si une carpe réussit à franchir ce que le chinois appellent « Porte du Dragon », elle se transforme alors en dragon. Dans les arts martiaux, le dragon représente la force et la suprématie.

2459742_110139085036_2.jpg

 

Le phénix 凤凰

Le phoenix chinois (FengHuang 凤凰) est un oiseau mythique qui règne sur tous les autres oiseaux. Dans la littérature ancienne, le Fenghuang est décrit comme ayant la forme d’un dragon, le cou d’un serpent, la tête d’un cygne, le bec d’une hirondelle, la crête d’un coq, les ailes écaillées, la queue d’un poisson et le dos d’une tortue. Selon d’autres descriptions plus récentes, il mélangerait les caractéristiques de plusieurs oiseaux à savoir : la tête d’un faisan d’or, le corps d’un canard mandarin, la queue d’un paon, les pattes d’une grue, le bec d’un perroquet et les ailes d’une hirondelle.

Il est dit que les plumes du phoenix sont de cinq couleurs symbolisant les cinq vertus de Confucius :
- "Ren" (noir) : la bienveillance, la charité et l'humanité.
- "Yì" (jaune) : l’honnêteté et la droiture.  
- "Zhi" (rouge) : la connaissance.
- "Xin" (vert) : la fidélité et l’intégrité.
- "Lì" (blanc) : la convenance, les bonnes manières, la courtoisie, la cérémonie et le culte.
 
Les phénix mâles sont appelés feng (凤) et les femelles huang (凰). Cependant, bien souvent la distinction n’est pas faite, et le fenghuang devient donc une seule entité féminine. Le phénix était le symbole de l’impératrice, tout comme le dragon était celui de l’empereur. Ces 2 animaux sont souvent représentés ensemble, l’entité mâle et l’entité femelle, l’empereur et l’impératrice, le mari et sa femme, et représentent donc ensemble l’union conjugale, le couple. Le phénix, représentant les vertus féminines comme le charme et la beauté, orne souvent les robes nuptiales des femmes.
 
 En tant qu’oiseau le plus sage, le phénix symbolise également la justice et la grâce. Il ne tolère pas le mensonge ou l’abus de pouvoir, il n’apparaît jamais devant les personnes amorales. C’est une créature extrêmement gentille, ses légendes ne contiennent jamais la moindre notion de mal ou de vengeance. L’animal est si inoffensif, qu’il ne consomme que la rosée du matin. Il évite ainsi de causer du tort aux animaux et aux plantes.

2673670_111644087_2.jpg
 

Le Qilin 麒麟

Le qilin est un animal fabuleux issu de la mythologie chinoise. Généralement, il ressemble à un cerf ou un cheval, possède un pelage, des écailles, ou les deux, et une paire de cornes ou une corne unique Pour cette raison, en occident il est souvent appelé licorne chinoise. Il est cependant précisé que sa corne est symbole de sagesse et non une arme.

Le qilin est l'incarnation même de l'harmonie : sa voix est mélodieuse, sa démarche régulière. Il ne fait pas un pas sans avoir regardé auparavant où il va mettre le pied et ne détruit rien sous son sabot, pas même les brins d'herbe. On prétend qu'il peut vivre deux mille ans. Animal de paix et bienveillant, il apparaît seulement pendant les périodes de paix et de prospérité. Selon certains, le cri du mâle présage l'apparition d'un sage, celui de la femelle le retour à la paix ; le cri d'été est favorable à la croissance des enfants, celui d'automne restitue les forces. On lui prête le pouvoir d'amener un fils talentueux qui fera de grandes choses. On raconte qu’un qilin apparut à la mère de Confucius peu avant sa conception.

Malgré son tempérament pacifique, le qilin peut, pour lutter contre le mal, cracher des flammes et rugir aussi fort que le tonnerre. 

Ainsi, le Qilin représente le succès, la prospérité, la longévité, la fortune, la santé, la fertilité et la protection. C’est depuis toujours un symbole puissant qui apporte soutien aux personnes importantes. Ainsi, les empereurs Chinois possédaient des Qilin. Mais aujourd’hui encore, de grands Qilin sont également employés pour protéger et apporter la chance aux grosses entreprises. En tant que symbole de fortune, il est souvent représenté avec des pièces de monnaie, et on trouve généralement des statues de Qilin à l'entrée des banques.  En tant que symbole de la justice, il est souvent représenté prés des tribunaux et des palais de justice.

1973662_162222082_2.jpg

 

Le lion gardien 石狮

Le lion Fu comme on l’appelle en Occident, en chinois shishi 石狮, littéralement lion de pierre, est d’abord lié au bouddhisme. En effet, en Inde, l'animal mythique gardait les temples. Il y aurait également une légende associé au lion, datant de la fin de la dynastie Ming, où Li Zicheng, chef de la rébellion paysanne, dû affronter deux lions qui gardaient la ville de Pékin. Il les abattus par flèches et les lions se changèrent en pierre, où ils étaient gardiens de la ville.

Cependant ils sont toujours présent dans la culture chinoise, et dans la Chine moderne. Ils sont souvent postés prés des grandes entreprises, temples, tombes, palais, monastères, ou autres lieux importants qu'ils protègent. Ce sont donc des gardiens, qui empêchent les personnes mal intentionnées et les mauvais esprits de rentrer.

Ils sont aussi symbole de fortune et de bonheur. Selon la tradition chinoise, ils sont toujours placés par deux. Le mâle est souvent placé à droite et représenté avec une balle sous la patte droite, symbole de l’univers, et la femelle, à gauche, est elle représentée avec un petit lion sous la patte gauche.
 
 20087911179420_2.jpg

 

Le Pixiu 貔貅

Le Pixiu est souvent confondu avec les Qilin et les lions. Ce sont des symboles de protection et de richesse, et ce sont bien souvent des amulettes, ou des bijoux, rarement des statues. Ils sont toujours représentés avec un gros "derrière". Encore une fois tout a une légende. Il me semble que l'animal mythique avait été pris en flagrant délit de viol d'une loi céleste de je ne sais plus quel lieu sacré. Du coup l'empereur de Jade l'a puni et l'a transformé de manière à ce qu'il se nourrisse exclusivement d'or, et ne puisse plus "se vider". C'est donc un symbole pour attirer la richesse, et la conserver, les chinois en portent beaucoup, notamment en jade.

k8-046-2.jpg



 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article