Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Asakusa, Tokyo

Asakusa 浅草 est un quartier de Tokyo, complètement différent de ce que peuvent-être Shinjuku et Shibuya. Et c'est pour ça que je l'aime ! On se retrouve plutôt dans un Japon traditionnel, et pour cette raison, c'est un quartier très prisé des touristes, bien qu'excentré. On s'y rend via la station de métro Asakusa.

En arrivant, on est d'abord frappé par la beauté de la porte, qui s'appelle en japonais Kaminarimon, ou porte de la foudre. On y voit une énorme lanterne rouge, le chōchin, de 4m de haut et 670kg, et, à ses côtés, les statues du dieu du vent, Fūjin, et du dieu du tonnerre, Raijin.

Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo

En passant la porte, on découvre une longue ruelle commerçante, Nakamise-dōri, remplie de petites échoppes artisanales. On peut y acheter des souvenirs, des kimonos, des calligraphies, mais surtout beaucoup d'ustensiles de cuisine: verres, bols, baguettes...

Asakusa, Tokyo

On peut aussi y acheter quelques snacks. Je me suis risquée à manger une espèce de gaufrette avec de la glace, bien qu'il faisait super froid. De toute façon j'avais déjà les doigts congelés donc bon...

Asakusa, Tokyo

L'allée commerçante mène au temple bouddhiste Sensō-ji. C'est le plus vieux temple de Tokyo. 

Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo

On y voit beaucoup de jeunes filles en tenue traditionnelle. Cela apporte pas mal de charme à l'endroit. Par contre, je veux pas casser le mythe, mais beaucoup d'entre elles sont des touristes chinoises ayant revêtu le kimono pour une séance photo improvisée. Mais bon, c'est tellement joli que même moi j'aurai pu le faire. Ouais, non, ou pas en fait. Et puis en plus il faisait vraiment trop froid, hors de question d'enlever une seule couche de vêtements!

Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo

Tellement froid que même les statues portent des vêtements pour se réchauffer. (En vrai la raison est moins fun que ça, j'explique ici)

Asakusa, Tokyo

Par contre, Asakusa abrite un Hanamachi, comprendre le quartier où vivent une vingtaine de geishas. Il n'y en a que 6 à Tokyo, des hanamachi, si j'en crois Wikipedia.

Une Geisha, est une artiste et une dame de compagnie, de luxe, maîtrisant et pratiquant les formes d'art traditionnel japonais, pour des activités de prestations et de divertissement. Il n'y en a plus que 200 aujourd'hui, la plupart à Kyoto, mais il y a cependant un regain d'intérêt pour ce métier chez les jeunes japonaises. Les Geishas sont facilement reconnaissables, elles portent des kimonos, plus colorés pour les plus jeunes, plus sombres pour les plus âgées, décolletés dans le dos, et noués dans le dos par une grosse ceinture. Ces détails ont leur importance, puisque les prostituées, quant à elle, les nouaient sur le devant pour pouvoir l'enlever et le remettre plus facilement. Par ailleurs, un kimono se porte côté gauche sur côté droit, l'inverse étant destiné aux kimonos que portent les morts.  Chouette, j'ai porté le mien noué à l'avant et côté droit sur côté gauche, autant vous dire que j'avais tout faux. J'aurai pu ne pas le porter, ça aurait été mieux ! Bref, les kimonos sont fabriqués et peints à la main, et avec des matières de superbe qualité, notamment en soie pour les yukatas, les kimonos d'été. En gros, un vrai bon kimono coûte entre 5000 et 6000€.

On reconnaît aussi les geishas à leur maquillage particulier: teint fardé de blanc, khôl, et rouge à lèvres. Avant, le maquillage contenait du plomb, ce qui fait que beaucoup de Geishas souffraient de maladies de la peau. Par ailleurs, les maiko, geishas en formation, ne maquillent que la lèvre inférieure de leur bouche, tandis que les geishas formées, elles, maquillent entièrement leurs lèvres. Les geishas plus âgées, quant à elles, ne portent plus, ou très peu, de maquillage. Par ailleurs, les geishas sont coiffés de perruques, ou traditionnellement de chignons hyper-tirés, qui d'ailleurs leur file des calvities, ornés de bijoux, d'épingles et de peignes.

La présence de Geishas et de Maikos apporte également son lot de charme et de traditions. Par contre, ce patrimoine culturel est tout de même préservé de ce flux touristique, puisque le Hanamachi est interdit d'accès. 

Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo

J'oubliais! En arrivant à Asakusa, on a été accostés par la télé japonaise, et on s'est retrouvés à donner notre avis devant la caméra, concernant... les toilettes japonais!

Oui, vous avez bien lu. En fait, à l'approche des JO de 2020, la ville de Tokyo se demande si elle ne devrait pas refaire ses WC, changer les toilettes "à la turque", pardon pour l'abus de langage, qu'on retrouve partout en Asie, pour des toilettes à l'occidentale, plus modernes, et plus accueillants pour les étrangers. Ils interviewent donc des étrangers pour leur demander directement ce qu'ils en pensent.

Puisque apparemment c'est une question sensible, voici mon avis sur la question, je suis contre l'idée de changer les toilettes :

  • c'est de l'argent dépensé à rien, je pense qu'il y a d'autres causes qui mériteraient d'être financées, ou d'autres endroits qui mériteraient d'être réaménagés
  • dans des pays où l'hygiène laisse considérablement à désirer, genre en Chine, je préfère devoir m'accroupir plutôt que de m'asseoir sur un toilette dégueu
  • faire des squats plusieurs fois par jour, ça muscle les cuisses et les fesses

L'avis d'Antoine (le grand blond plutôt mignon sur la photo ci-dessous), plutôt pour ce projet de changer les toilettes :

  • c'est sale
  • c'est pas pratique

C'était un peu, bizarre, comme conversation à la télé, gênant même. J'ai pas de problèmes particulier à m'exprimer en anglais, ni même à parler de toilettes. Mais en fait, j'ai donné mon avis en 2 phrases, et à chaque fois ils attendaient que je développe, alors qu'il n'y avait rien à développer. Ça a donné lieu à de longs silences gênés ! Voilà voilà xD Mais sinon c'était drôle, et on a fait une petite photo avec l'équipe avant de repartir, c'était un peu notre souvenir wtf au Japon !

 

Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo

En résumé, Asakusa est un charmant quartier, plus traditionnel, loin de la modernité de Shinjuku et Shibuya. Par contre, il n'est pas moins calme, puisque c'est un des endroits les plus visités par les touristes de passage dans la capitale nippone. Il n'en reste pas moins l'endroit que j'ai préféré à Tokyo !

Par ailleurs, n'hésitez pas à laisser vos remarques en commentaire, je sera ravie de lire vos impressions  !

Asakusa, Tokyo
Asakusa, Tokyo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article