Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?

Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?

Le marché Gwangjang 광장시장 est le plus vieux marché de Séoul. On y trouve des kilomètres de tissus et de soie, mais surtout, des tonnes de nourriture ! 

Quand je disais que y'avait mieux que Myeongdong pour la street food, je faisais référence à cet endroit en particulier. J'avais aussi aimé la bouffe de Namdaemum, et son fameux Hotteok parfait pour un snack. Et j'ai aussi beaucoup aimé cet arrêt déjeuner à Gwangjang. De quoi ravir vos papilles !

J'adore la cuisine coréenne, c'est une de mes cuisines préférées du monde. J'y connais pas grand chose au final, j'ai de sérieuses lacunes en cuisine, et je pense que je ne connais finalement que les basiques de cette cuisine, mais ô combien je les aime!

Je pourrais me nourrir exclusivement de gimbap et de bibimbap, et, plus j'avance dans la narration de ce voyage en Corée du Sud, plus je me rends compte que j'ai fait que manger. Moi qui me demandais pourquoi j'avais pris 2 kg, force est de constater que manger des Hotteok à 10 h du matin et me gaver de Bulgogi et de makis, n'est pas forcément mon allié minceur. Mais, sans regrets, aucuns.

Bref, parlons peu, parlons bien. Ce marché est accessible à pied de la station de métro Jongno 5 (sortie 9), et les restaurants y sont ouverts de 8h30 à 23h.

Petit tour d'horizon de ce qu'on y trouve.

 

Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?

1. Gimbap : les makis coréens

Pour moi, c'est la crème de la crème. Je leur voue un amour incommensurable, je peux en manger tous les jours. 

C'est donc fait à base de riz, d'huile de sésame grillé, de légumes, le tout roulé dans une feuille d'algue séché. Généralement il y a de la viande dedans, mais pas toujours. 

C'est la version coréenne des makis ou des futomakis japonais, mais il se consomme sans sauce soja ni wasabi. Il est généralement accompagné de son âme soeur le kimchi.

Dans le cas du marché Gwangjang, la spécialité c'est Mayak Gimbap, soit des minis gimbap, la version miniature et simplifiée, celle avec laquelle tu ne t'étoufferas pas, servie avec une espèce de vinaigrette à la moutarde. J'ai appris récemment que Mayak signifie drogue, narcotique. Bein pas étonnant que je sois devenue accro.  

Le mini Gimbap, c'est parfait pour un snack ou un repas léger.

C'est frais, c'est bon, le Gimbap c'est la vie.

Si toi aussi tu aimes les Gimbap autant que moi, je t'invite à chanter la chanson des Gimbap: Gimbap, bap bap gimbap, Gimbap bap, gimbap bap bap yeah yeah, oh yeah (sur l'air des Hanson, je t'assure ça marche bien. Ne me remercie pas, ça me fait plaisir.)

 

Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?
Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?

2. Tteokbokki 

On pourrait croire à une version coréenne du canneloni, avec un nom mignon tout plein, mais qu'on ne sait pas comment ça se prononce tellement y'a de consonnes. Ce sont en fait des gâteaux de riz qui nagent dans une sauce pimentée

Wikipedia me dit qu'à la base ce n'était pas épicé, mais qu'un jour, une grand mère a fait tomber ses tteokbokki dans de la pâte de piment, et pouf, ça fait des tteokbokki pimentés. Du coup, comme c'était bon, c'est devenu la version la plus populaire, mais les tteokbokki originaux à la sauce soja existent toujours.

PS: Apparemment, ça se prononce Dokbokki, mais comme je ne parle pas coréen, j'ai trouvé cette vidéo (filmée par la princesse de la Belle et la Bête on dirait) qui explique comment ça se prononce.

Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?

3. Sundae

Ne t'attends pas à une glace sauce choco, puisque le sundae coréen, c'est une saucisse au sang. Ouaip, non, c'est pas pareil. Bon, y'a pas de quoi vermifuger un abribus non plus, en gros c'est juste du boudin. 

Fait principalement à base d'intestins et de sang, parfois ils sont fourrés de nouilles, parfois de riz. Moi perso j'en raffole pas, mais il en faut pour tous les goûts. 

Elle peut être cuisinée avec des légumes frits, servie en soupe ou telle quelle, ou même accompagnée d'abats, comme du poumon (heopa en coréen). Miam, des abats.

Je sais pas vous, mais moi je préfère Abba le groupe.

C'est 7000 KRW la petite saucisse (soit plus de deux parts de gimbap les meilleurs du monde, quand même ça porte à réfléchir)

Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?

4. Bindaetteok

Ce sont des pancakes frits, à base d'haricots et de légumes.

Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?

5. Du poulpe, qui bouge encore

Le poulpe c'est le king des animaux de Gwangjang. Evidemment il n’est pas là pour décorer, malgré sa mignonnitude, mais pour être mangé et découpé en morceaux (pas dans cet ordre, évidemment). D'ailleurs, parfois même sans passer par la casserole, puisqu'il est souvent consommé cru, en tartare: on appelle ça le sannakji.

Si vous avez envie d'une salade de tentacules qui bougent encore, c'est The Place To Be. Voici une vidéo qui vous mettra peut-être en appétit (ou pas).

Vous verrez souvent écrit "live baby octopus". Primo, il ne s'agit pas de bébé poulpe, mais d'une variété de poulpe de petite taille. Deuxio, ils ne sont pas vivants, mais bel et bien morts. 

Les octopus ont un système nerveux assez complexe, qui marche encore pendant un moment après avoir été tué, même si il n'est pas relié au cerveau car découpé. Cela peut paraître déconcertant mais il s'agit simplement de réflexe nerveux, ce qui montre d'ailleurs toute la fraîcheur du produit. (Reprenez-moi si je dis des conneries à propos de ces poulpes)

Perso, je pense que y'a pas grand-chose qui me dérange en nourriture. Ayant moi-même goûté à une ribambelle de mets étranges et, pour certains, répugnants, manger des animaux qui, dans nos têtes d'occidentaux, ne sont pas faits pour être mangés, ça ne me dégoutte pas plus que ça. Ou plutôt devrais-je dire, ça me dégoutte autant que de manger du bœuf. C'est pour moi une simple barrière culturelle. Par contre, je n'ai jamais rien mangé de vivant, c'est là pour moi une barrière éthique que je ne suis pas prête à franchir je crois. Je sais que ce n'est pas vraiment le cas ici, je dis ça parce que y'a quand même des gens qui mangent des trucs vivants sur cette planète. C'est pour moi la seule chose qui nous sépare de l'animal, mais ce n'est que mon avis.

Je n'ai jamais rien mangé non plus qui ne bouge encore, je n'ai donc pas essayé ces bouts de poulpe qui frétillent encore dans l'assiette donc. Même techniquement mort, je trouve ça quand même étrange de se marrer en filmant son assiette de tentacules qui frétillent encore, prêt à les mettre dans sa bouche, mais là encore ce n'est que mon avis. Aussi, il faut savoir qu'il y a près de 10 personnes qui meurent chaque année en Corée du Sud en mangeant du poulpe comme ça, étouffés par les tentacules qui se sont agrippées dans leur gorge. C'est la raison pour laquelle ils se mangent avec de l'huile de sésame, pour que ça glisse plus facilement.

Quant à savoir si c'est éthique, je vous invite à lire cet article et vous faire votre propre opinion.

 

Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?
Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?

6. Des jus de fruits frais

Parce que c'est quand même mieux que du poulpe cru !

Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?
Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?
Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?

Voilà, tout ça constitue donc ce qu’il y a de plus populaire en street food dans les stands du marché Gwangjang.

Cela dit, vous y retrouverez plein d’autres plats et snacks en tous genres, notamment dans les nombreux petits restaurants et échoppes qui bordent les tables de l’allée centrale: nouilles, soupes, kimchi, hotteok sucrés ou salés, bibimbap et autres riz frits, il y en a pour tous les goûts.  

Street food à Seoul : Que manger au marché Gwangjang ?

Site internet ici 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Helena 29/06/2018 10:27

J’ai l’impression de voyager rien qu’en regardant ces photos. En plus, je suis une adepte de la cuisine asiatique. J’ai eu l’occasion de goûter au Sundae et je trouve que c’est délicieux.