Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

S'expatrier en Chine : Mon bilan après 2 ans

Shenzhen, Guangdong

Shenzhen, Guangdong

Voilà, ça fait déjà 2 ans que je suis arrivée en Chine, ça passe tellement vite! A vrai dire j'avais complètement zappé, et ce n'est que très récemment que je me suis rendue compte que j'entamais ma 3e année! (Bon, comme vous le savez très certainement, j'avais déjà passé 1 an et demi en Chine par le passé, mais en tout cas là ça fait 2 ans que je suis arrivée pour cette nouvelle expérience d'expatriée)

Pour continuer cette tradition annuelle, j'avais posté le bilan de ma première année ici, me revoilà d'attaque à tenter d'établir un bilan de cette année. 

Je dois avouer que j'ai beaucoup moins de choses à raconter en fin de compte, et cet article a été plus difficile à écrire que ce que je pensais. Ma première année a été assez mitigée et pleine de rebondissements, et au contraire, la 2e année a été assez calme finalement. 

Dongguan, Guangdong

Dongguan, Guangdong

Je commence par le côté professionnel, faut dire c'est ce qui occupe la majeure partie de mon temps et puis c'était le gros souci du bilan de l'année dernière. Si vous suivez depuis le début, vous n'êtes pas sans savoir que j'ai changé de travail l'année dernière suite à cette expérience pas très intéressante où j'ai été prof. Bon, au final je ne regrette pas d'avoir fait ça, comme beaucoup d'étrangers ici, ça m'a servi de porte d'entrée en Chine. 

Bref, ce nouveau poste a tout changé pour moi. Je ne pense pas que je serai restée bien longtemps si je n'avais rien trouvé d'autre. J'aime beaucoup mon boulot, j'apprends beaucoup de choses, et j'ai énormément d'autonomie, ce que j'apprécie beaucoup. Aussi, il y a une chose qui me plaît de découvrir sous un autre angle, j'en ai jamais vraiment parlé jusqu'à maintenant, c'est le fait de bosser dans une institution publique chinoise, surtout une institution aussi prestigieuse. D'une part, c'est une expérience très valorisante sur mon cv. Par ailleurs, c'est quelque chose que je ne connaissais pas sous cet angle, genre devoir me lever et chanter l'hymne national quand y'a une cérémonie officielle, ou aller dîner avec des gens importants et les écouter disserter de la puissance de l'armée chinoise. On aime ou on n’aime pas, là n'est pas la question à vrai dire, mais c'est vraiment super intéressant pour moi qui suis passionnée par la Chine, de la découvrir sous cet aspect. 

Après, bien entendu ce n'est pas rose tous les jours, comme partout. Ma collègue qui avait était recrutée pour qu'on se partage le boulot est partie, la coordinatrice au-dessus de moi, qui connait tout, est partie en congés maternité et une autre de mes collègues est partie, ce qui fait que je me suis retrouvée toute seule à un moment pour tout gérer, sans trop savoir quoi faire, et bien entendu, toujours avec l'administration sur le dos. Croyez-moi, bosser en Chine c'est pas toujours simple, la vision du travail est très différente de chez nous, mais alors bosser avec l'administration chinoise ça donne parfois envie de se mettre en arrêt maladie pour dépression nerveuse. Avec mes collègues ça se passe bien aussi, mais je dois dire que je ne suis pas très intégrée non plus, je suis plutôt en retrait, mais bon, je me dis que c'est ma personnalité qui fait ça. 

Le 2e souci que je relevais dans le dernier bilan, c'était les problèmes d'ordre administratif, j'entends par là visa, permis de résidence tout ça, c'est réglé évidemment, et je viens d'avoir mon 3e permis de travail, hourra!

Dans le métro de Shenzhen

Dans le métro de Shenzhen

Un KTV box. Un karaoké solo, dans une boîte, dans la rue

Un KTV box. Un karaoké solo, dans une boîte, dans la rue

Dans le premier bilan je racontais aussi que ma vie sociale était quasi inexistante ma première année, bien que ça allait en s'arrangeant. Depuis ça s'est amélioré effectivement, et surtout grâce à mon groupe. Je l'ai déjà dit aussi, mais je suis chanteuse dans un groupe ici. Et j'adore, parce que j'ai l'opportunité de faire quelque chose qui me plaît énormément, mais aussi l'opportunité de rencontrer des gens de tout horizon et d'avoir un aperçu de la scène chinoise. Lors de ma première année en Chine (la toute première, quand j'étais étudiante), j'ai eu l'occasion de voir des groupes chinois en concert, et je me souviens m'être dit "c'est trop cool la scène chinoise, comment j'aimerais trop jouer en Chine un jour!" Et bien récemment, on a participé à un festival et j'étais trop contente de voir le nom de mon groupe sur le t-shirt promotionnel, au milieu de ces même groupes que j'ai vu en concert y'a 9 ans! On aime ou on n'aime pas, en tous cas moi ça me plaît et ça me donne envie de continuer! J'ai commencé un article sur la musique en Chine en général et le fait de faire de la musique en Chine. Je ne sais pas quand il sera publié, mais il le sera un jour! En tous cas j'apprends beaucoup de choses, je sors beaucoup plus et je rencontre plus de gens, c'est positif !

S'expatrier en Chine : Mon bilan après 2 ans
S'expatrier en Chine : Mon bilan après 2 ans
S'expatrier en Chine : Mon bilan après 2 ans

Au niveau de l'apprentissage du chinois, et de mon projet de passer le HSK 5, je me suis vite rendue compte que je devais revoir mes ambitions à la baisse, parce que c'était techniquement impossible de faire ça en quelques mois. Oui j'avais prévu ça en quelques mois à la base, lol. C'est pas franchement caractéristique de la vie en Chine, mais plutôt de la vie d'adulte en général, je me plains souvent d'avoir le temps de ne rien faire comme j'en ai envie. Peut-être est-ce le cas pour vous aussi. En tout cas, j'aime pas m'ennuyer et je veux toujours que la moindre parcelle de mon temps libre soit rentabilisée. En bref, je suis un peu hyperactive et je ne tiens pas en place. Ce qui m'amène à vouloir toujours faire un million de choses en même temps, et à vouloir les faire bien. 

Genre, en plus d'être partie bosser au moins 45h par semaine, j'aimerais consacrer plus de temps à mes projets annexes, je veux pouvoir poster au moins un article par semaine sur le blog, voire deux, faire plus de répétitions et concerts avec le groupe, aller à la salle de sport tous les jours, faire au moins 2h de chinois chaque soir, découvrir la région, reprendre des cours de photo, et quand même avoir le temps d'aller à la manucure et d'ouvrir un bouquin si je m'ennuie le dimanche. Le tout en faisant des nuits de 7h et en conservant un boulot à temps complet, une vie sociale et une santé mentale. Mais non, j'ai beau tenter de faire des plannings de ma semaine, j'ai du mal à me suivre moi-même lol. Malheureusement je ne pas un robot et même si je pouvais l'être, une journée ça reste 24h. J'imagine que ça ne va pas changer et que je vais continuer à essayer d'accomplir toutes les choses que je veux faire, tout en continuant à me plaindre que je n’ai pas le temps de les faire, et ce, toute la vie! Rien que pour ça j'ai pas envie d'avoir des enfants un jour ahah.

Bref, c'est tout pour ma crise existentielle de la semaine. Tout ça pour dire que je suis toujours dans mon HSK mais force est de constater que ça me prend plus de temps que prévu. A la différence du HSK 4, je pense cette fois prendre des cours avec un prof particulier, histoire d'avoir une aide extérieure et bien tout piger, parce que je trouve le niveau quand même vachement plus élevé. Je devrais pouvoir passer le test début 2019, si tout va bien ! Je vous raconterai, évidemment.

S'expatrier en Chine : Mon bilan après 2 ans
S'expatrier en Chine : Mon bilan après 2 ans

Pour résumer, cette deuxième année s'est beaucoup mieux passée que la première, et j'attends la 3e à bras ouverts. Je me sens toujours aussi bien ici, ça n'a pas changé. J'aime toujours la Chine, j'aime toujours vivre à Shenzhen. Je me sens toujours chez moi et je ne rencontre pas vraiment de difficultés au quotidien, ni même aucune en fait, que ce soit au niveau administratif, pro, social, santé ou culturel. C'est pas tous les jours facile non plus, je vais pas vous dire le contraire, mais je suis contente de voir que les problèmes et les doutes que j'ai pu avoir à mon arrivée et tout au long de ma première année sont désormais loin derrière moi. Comme je le disais l'année dernière, je trouve que la difficulté dans le fait de partir vivre à l'étranger, c'est pas de partir, mais de trouver un équilibre une fois sur place. 

Bon, après je sais que des difficultés y'en aura d'autres, et c'est pas parce que je dis que tout se passe bien aujourd'hui, que ça sera encore forcément le cas la semaine prochaine. Et donc à la question "combien de temps je vais rester en Chine?", je répondrai la même chose que l'année dernière: je ne sais pas. Pour l'instant tout se passe bien et je n'ai donc pas vraiment de raisons ou d'envies de rentrer, mais je ne me pose pas vraiment la question à vrai dire. On verra ce que l'avenir nous réserve, ce dont j'aurais envie demain, et les opportunités qui se présenteront par la suite.

Après, y'a plein d'autres choses qui n'ont pas changé hein ! J'ai toujours envie de temps en temps de me téléporter en France pour passer quelques jours avec mes amis et ma famille. Je suis encore parfois en manque de bouffe française. Je suis toujours soulée par les gens qui me regardent avec insistance ou qui me prennent en photo dans la rue. Je n'aime toujours pas la météo ici. Et je déteste toujours le durian.

Mais bon, dans le fond j'imagine que ça fait partie du jeu, et je veux bien signer pour un an supplémentaire, même si ça veut dire devoir encore croquer dans des trucs au durian sans le savoir et me faire avoir par surprise, encore! (Puisque mon aversion pour le durian vous fait rire!)

A défaut de ne pas être allée prendre des photos spécifiquement pour cet article, je vous laisse avec quelques photos randoms de mon téléphone ! N'hésitez pas à me suivre sur Facebook et Instagram!

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Central Business District, Shenzhen

Central Business District, Shenzhen

OCT loft, Shenzhen

OCT loft, Shenzhen

A la galerie d'art d'OCT loft

A la galerie d'art d'OCT loft

Central Business District, Shenzhen

Central Business District, Shenzhen

Au parc d'Antuoshan

Au parc d'Antuoshan

Au parc d'Antuoshan

Au parc d'Antuoshan

Fin de journée sur les hauteurs de Shenzhen

Fin de journée sur les hauteurs de Shenzhen

Shenzhen by night: Shekou

Shenzhen by night: Shekou

Shenzhen by night: Shekou

Shenzhen by night: Shekou

Shenzhen by night: Shekou

Shenzhen by night: Shekou

Shenzhen by night: Shekou

Shenzhen by night: Shekou

Shenzhen by night: Futian

Shenzhen by night: Futian

Coucher de soleil à Huizhou

Coucher de soleil à Huizhou

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

p34g9u1u3v 04/12/2019 00:03

Related Post

Barbizon 23/08/2018 17:03

Bonsoir, Comme vous, j'aime la Chine mais j'ai choisi Taiwan car il y avait plus de liber tes a l’époque, maintenant quand je vois les photos je me dis que Shenzhen n'a rien a envier a Taipei..j'aimerais bien refaire un voyage en Chine l'an prochain mais rien que de penser a faire le visa depuis Taïwan c'est une galère..En tous les cas, votre bilan est très positif, c'est super, pour le chinois il faut du temps et de la discipline ah ah..moi je suis mariée a un Taïwanais qui ne parlait et ne parle toujours pas un mot de français alors j'ai vite fait des progrès! Bon courage pour la suite!

Cid- theycallmestranger 24/08/2018 02:37

Merci de votre commentaire! Non, Shenzhen n'a rien à envier aux autres grandes villes asiatiques, enfin, si, du côté culturel et historique elle a d'énormes lacunes! Je ne sais pas comment se passe le visa chinois dans un autre pays, enfin dans le cas de Taiwan, mais vous pouvez toujours faire la demande de visa tourisme à Hong Kong! Et pour le chinois, oui, beaucoup de discipline et de rigueur! J'ai fait que ça pendant des mois l'année dernière, et j'ai passé le HSK 4 haut la main! Mais cette année, avec mon nouveau boulot, j'ai du mal à dégager autant de temps et je galére un peu! Mais je perds pas espoir, ça prend juste du temps!