Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺

Dernier article pour Shangri-La, et pas des moindres, puisqu'aujourd'hui je vous emmène au monastère bouddhiste tibétain Songzanlin, un bijou d'architecture à quelques kilomètres de la ville de Shangri-La. 

Pour lire l'article sur la vieille ville de Shangri-La c'est ici, et celui sur les steppes du lac de Napa c'est .

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺

Ganden Sumtseling ou le Petit Potala

Ce monastère s'appelle en chinois Songzanlin 松赞林寺, et Ganden Sumtsenling དགའ་ལྡན་སུམ་རྩེན་གླིང་ en tibétain. On l'appelle aussi le Petit Potala. Effectivement, l'architecture du monastère n'est pas sans rappeler celle du Palais du Potala à Lhassa (Région Autonome du Tibet), que, d'ailleurs j'espère voir un jour de mes propres yeux.

Il est situé à 5km de la ville de Shangri-La, dans la préfecture autonome tibétaine de Diqing, et est perché à 3380m d'altitude (pour info, le Grand Potala est à 3700m d'altitude). C'est le plus grand monastère tibétain du Yunnan et il a été fondé en 1679. Le billet d'entrée coûte 75rmb (juillet 2019).

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺

Lamaserie, lama et Dalai lama

Le monastère (on dit aussi lamaserie pour le bouddhisme tibétain) est constitué d'un bâtiment principal, 2 halls principaux appelés Zhacang et Jikang, et 8 "khangtsen", des sous-lamaseries en quelque sorte. Un monastère c'est avant tout une école, et, en gros, un khangsten c'est un département, un collège ou une faculté, composé de salles d'études, de prières, de bâtiments résidentiels.

Le monastère Songzanlin est le plus gros monastère bouddhiste tibétain du Yunnan et accueille aujourd'hui environ 700 moines et lamas. Si vous vous demandez la différence entre un moine et un lama, et bien le lama a plus d'expérience et plus de grade, généralement il enseigne.

En parlant de lama, la construction du monastère Songzanlin a été ordonnée par le 5e Dalai Lama, Lobsang Gyatso (1617-1682), qui aurait eu une vision. Le Dalai Lama, c'est le grand chef spirituel. Lobsang Gyatso est le 5e Dalai Lama (actuellement, et depuis 1935, nous en sommes au 14e Dalai Lama). Il est surtout le premier a être devenu le leader du Tibet (à partir de 1642, une histoire d'invasions et d'alliance entre mongols et tibétains, passionnant! ). C'est aussi celui qui a fait la capitale à Lhassa, et lui aussi qui a fait construire le Palais du Potala (construction qui a débuté en 1645, jusqu'en 1694, il n'a pas eu le temps de le voir fini). Il a aussi instauré de bonnes relations diplomatiques avec la Chine et la dynastie Qing, et c'est le premier Dalai Lama et chef du Tibet a avoir rencontré l'empereur en 1651. Ce fut un sacré périple jusqu'à Pékin, et un sacré mic-mac d'organisation cette rencontre ! A ce propos, le stupa blanc au parc Behai à Beijing a été construit en son honneur, et le temple jaune de l'ouest (西黄寺) a été construit pour le loger (c'est aujourd'hui un centre d'études bouddhiques et un musée).

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺

De l'extérieur

De l'extérieur, le monastère est impressionnant ! Une cité-forteresse coiffée d'or dont le reflet nage dans le lac. Un vrai bijou ! Il trône de manière imposante sur le mont sacré Pingshan, de façon à ce qu'il soit le premier à être baigné par les rayons du soleil. Oui, l'emplacement n'a pas été choisi au hasard !

 

Il y a pas mal de marches à monter pour atteindre la partie centrale du monastère, ce qui s'avère être beaucoup plus sportif à plus de 3000m d'altitude, mais rien de bien insurmontable !

 

 

A l'intérieur

Dans le monastère, c'est tout aussi impressionnant qu'à l'extérieur ! C'est un ensemble de bâtiments, de ruelles, un enchevêtrement de toitures dorées, un vrai labyrinthe ! 

 

 

 

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺

 

 

 

Malheureusement (ou pas), il est interdit de prendre des photos à l’intérieur des bâtiments, du coup je ne peux pas vous montrer, mais c'est assez incroyable. Les murs sont décorés de magnifiques fresques hautes en couleurs qu'on distingue à la lumière des bougies faites à base de beurre de lait de yak.

Le hall principal est gigantesque ! Il peut contenir 1500 personnes et il y a 108 piliers dans la pièce !

108 est un chiffre faste dans le bouddhisme, on le retrouve un peu partout. A ce propos, si vous avez déjà acheté un mala (une sorte  de chapelet bouddhiste), ils ont généralement 108 perles.

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺
Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺

 

 

Détails et Architecture

L'architecture du monastère est une fusion entre le style architectural traditionnel tibétain (qui lui-même incorpore des influences népalaises et indiennes) et l'architecture chinoise.

Les matériaux utilisés sont le bois, la pierre et la terre, ce qui donne un très beau contraste dans les textures. Les murs sont blancs, rouges et jaunes, et ornées de fresques noires avec des ronds blancs. Je ne sais pas trop ce que ça peut signifier, tout ce que je sais c'est que le symbolisme est hyper important, dans le bouddhisme en général, et rien ne semble être laissé au hasard dans les temples tibétains !

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺
J'ai eu de la chance pour cette photo !

J'ai eu de la chance pour cette photo !

Aussi, je ne sais pas si c'est très flagrant sur les photos, mais les bâtiments sont légèrement inclinés vers l'intérieur. Il s'avère que c'est l'architecture tibétaine qui veut ça, et à la base ce serait pour résister aux tremblements de terre.

 

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺

Ah, les fenêtres ! Que dire ? Déjà il y en a beaucoup, et il y en a de toutes sortes ! Certaines ont un cadre en bois où sont gravées des fleurs et des motifs en couleurs, certaines sont plus "grossières", en trapèze, et cernées de noir (apparemment c'est pour repousser les démons). Je les trouve absolument magnifiques, si atypiques !

 

 

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺
Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺

Sur la photo ci-dessus, vous pouvez voir, sur la droite, une espèce de cylindre. C'est une roue de la victoire (Dhvaja). Elle symbolise la victoire de Bouddha contre les forces du mal, enfin, disons le mal qui voulait l'empêcher d'atteindre l'Eveil. On en voit un peu partout sur les toits des temples et monastères. A gauche, c'est une roue de Dharma (Dharmachakra). On en voit souvent sur le toit des temples, et sur les rideaux devant les portes. En gros, cette roue représente l'enseignement du Bouddha et est souvent entourée de cerfs, un mâle et une femelle. Le cerf est un animal sacré, il représente l'harmonie, la paix et le bonheur. J'en parlais dans un précédent article ().

 

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺

Si vous souhaitez en savoir plus sur les drapeaux de prières, leur rôle et leur signification, je vous invite à lire mon article sur la vielle ville de Shangri-La ici

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺
Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺
Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺

Autour du lac sacré

Il y a un lac face au monastère, le lac Lamuyangcuo 拉姆央措湖. Les moines et les pèlerins font le tour du lac en priant et en chantant. Ça prend environ 1h de faire le tour, et vraiment je vous le conseille. Attention, il faut bien faire le tour dans le sens des aiguilles d'une montre !   

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺

 

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺

En plus du lac (qui d'ailleurs, pour une raison que j'ignore est plein de poissons morts), vous verrez sur votre route (et partout dans les montagnes si vous regardez bien au loin) beaucoup de stupas (dans le bouddhisme tibétain on appelle ça un chorten) et beaucoup de drapeaux de prières qui flottent dans l’air, c'est vraiment très beau.

Il y a d'ailleurs une petite colline avec un chorten et des moulins à prières, c’est la colline sacrée Dongqusheng 岽取生. Je m'en souviens très bien parce que j'ai failli me casser la figure dans la boue.

Si vous souhaitez en savoir plus, je parle des drapeaux de prières et des moulins à prières dans cet article.

 

Il y a aussi des yaks et des vaches qui broutent tranquillement dans les prés, et des poules, élevées par les moines, tout autour du monastère.

 

C'est aussi de l'autre côté du lac qu'on a la plus belle vue sur le monastère ! 

 

Conclusion

J'ai absolument adoré cet endroit ! C'est sublime ! A peine arrivée, j'étais déjà sous le charme, subjuguée par la grandeur de ce temple. Plus on s'enfonçait dans cette cité, et plus j'étais éblouie par la richesse des décorations et la beauté de chaque détail. 

A l'intérieur, c'est aussi une atmosphère particulière : l'encens, la lumière des lampes au beurre de yak, le chant des moines, toutes ces couleurs, ces fresques, ces statues, ces drapeaux de soie qui parent les murs et les plafonds. Vraiment, mes yeux ne savaient plus où regarder tellement je me sentais entourée de merveilles. C'est sûr, le monastère Songzanlin m'aura laissé un souvenir impérissable !

Par ailleurs, je ne connais pas trop trop la culture tibétaine, donc pour moi tout est découverte, ce qui explique peut-être mon excitation ! En tous cas, ça m'a vraiment inspirée ! 

Shangri-la : le monastère tibétain Songzanlin 松赞林寺

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article