Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

13 jours dans le Sichuan

Après 12 jours dans la sublime province du Yunnan (vous retrouverez tous les articles sur le Yunnan en suivant ce lien), nous voilà dans le Sichuan !

13 jours dans le Sichuan

Le Sichuan 四川... et Chongqing 重庆

Le Sichuan 四川 est une province du sud-ouest de la Chine, au nord du Yunnan et à l'est du Tibet. Elle est connue pour sa capitale, Chengdu, ses pandas et son poivre du Sichuan. C'est une région très montagneuse, et, tout comme le Yunnan, culturellement très diversifiée.

Notez que j'ai mis Chongqing 重庆 dans cet article. Sur la carte, c'est la petite province à droite du Sichuan (qui elle est en rouge). Je ne voulais pas la laisser toute seule dans mes bilans, et puis, culturellement ça avait du sens de l'inclure. En effet, Chongqing est une municipalité (comme Pékin, Shanghai et Tianjin), mais elle faisait partie de la province du Sichuan, jusqu'en 1997.

13 jours dans le Sichuan

Itinéraire: le Sichuan d'Ouest en Est

  • 2 jours à Daocheng (repos et acclimatation)
  • 2 jours dans le parc national de Yading (article ici)
  • 3 jours à Chengdu
  • 1 jour à Leshan
  • 2 jours à Emeishan (Mont Emei)
  • 2 jours à Chongqing
  • 1 jour dans le parc de Wulong

Nous avons établi notre itinéraire dans le Sichuan un peu de manière originale, puisque nous sommes partis de Shangri-La dans le Yunnan pour arriver à Daocheng (préfecture autonome du Garze 甘孜, tout à l'ouest), et finir à Chongqing. Daocheng n'est pas une ville très intéressante en soi, mais c'était notre point de chute dans le Garze pour visiter le parc national de Yading, et surtout notre point d'acclimatation à l'altitude (c'est pour cette raison que nous y sommes restés plusieurs jours). Bien évidemment, je vous reparlerai de Daocheng et de Yading dans un prochain article. Nous avons ensuite rejoint Chengdu en avion.

Après avoir visité Leshan, Emeishan et Chengdu, l'idée de départ c'était de traverser le Sichuan au nord, pour rejoindre le Gansu, en passant par la vallée de Jiuzhaigou. Malheureusement, beaucoup de sites du nord du Sichuan (dont le parc de Jiuzhaigou) étaient toujours fermés à la suite du tremblement de terre. J'avais moyennement envie de faire 2 jours de bus sans trop savoir ce qu'il serait ouvert et ce qu'on allait pouvoir y faire. De plus, les transports étaient très limités (il n'y avait aucun vol en partance ou à destination de Jiuzhaigou, je ne sais même pas si l'aéroport était encore ouvert !) Du coup, nous avons décidé de passer par Chongqing, pour ensuite pouvoir rejoindre le Gansu en train. (PS: Jiuzhaigou a rouvert depuis, mais il semblerait qu'il y ait beaucoup de restrictions quant au nombre de visiteurs autorisés par jour.)

13 jours dans le Sichuan

Budget

Ces 13 jours dans le Sichuan nous ont coûté 7785 rmb au total (3892rmb, soit 480€ chacun) : 3347rmb de transports (y compris l'avion), 1982rmb d'hébergements et 2456rmb de visites et d'entrée (coucou Emeishan!). C'est bien plus que nos 12 jours dans le Yunnan.

 

13 jours dans le Sichuan

Coups de cœur

Mon coup de cœur absolu dans le Sichuan, c'est le parc national de Yading. C'est un des endroits que j'attendais le plus de tout ce voyage, et je n'ai pas été déçue !

Je ne regrette pas du tout notre itinéraire, mais je pense que j'aurai préféré éviter Chongqing, et passer plus de temps dans la préfecture de Garze. J'ai vraiment adoré cet endroit et j'aurai voulu en voir plus. Quand on était sur les routes, je voyais les montagnes à perte de vue, des monastères au loin sur des falaises, des yourtes un peu partout, des drapeaux de prières, des stupas en veux-tu en voilà, des chevaux et des yaks. C'était merveilleux !

A part ça, on a adoré découvrir Chengdu, les temples, l'opéra du Sichuan, et ben évidemment la nourriture ! En tous cas, entre Chengdu et le Garze, il y a une sacrée différence ! Une différence de culture, de paysage, de langue, de météo, de population, et même de nourriture !

 

13 jours dans le Sichuan

La cuisine du Sichuan 川菜

Ce serait difficile de vous parler du Sichuan sans vous parler de la cuisine ! Il y a 8 grandes cuisines régionales en Chine, et la cuisine du Sichuan, appelée communément chuancai 川菜, est l'une d'entre elles !

Si je vous dis "Cuisine du Sichuan", j'imagine que vous pensez tout de suite au piment et au fameux poivre du Sichuan ! En effet, la cuisine du Sichuan est une cuisine assez épicée, réputée dans toute la Chine (et en dehors) !

Certes, on y trouve beaucoup de piment, 辣椒 lajiao en chinois, mais l'importation du piment et de certaines épices est finalement assez récente, et une large partie de la cuisine du Sichuan n'est pas pimentée ! La cuisine du Sichuan c'est du piment, mais pas que ! On retrouve beaucoup de saveurs dans la cuisine du Sichuan, elle est très diversifiée et très complexe ! Pas de panique si vous n'aimez pas le piment donc, vous survivrez, et vous vous régalerez quand même ! Et si vous aimez ça, eh bien vous allez être servis ! Vous trouverez du piment partout, et sous toutes ses formes, et notamment de l'huile pimentée et de la pâte de piment, la fameuse doubanjiang 豆瓣酱. 

 

Je ne suis pas très friande de plats trop trop épicés (genre quand y'a tellement de piment que c'est immangeable, ce que j'ai expérimenté malheureusement plus d'une fois), mais j'aime assez manger épicé, et j'aime beaucoup la cuisine du Sichuan, de manière générale, épicée ou non. En revanche, je ne suis pas franchement une fan du poivre du Sichuan ! Je déteste quand j'en trouve dans mon plat, que je croque et que ça m'engourdit la bouche ! Le poivre du Sichuan est appelé huajiao 花椒, et le moins qu'on puisse dire c'est que ça n'a rien à voir avec le poivre que l'on connait ! Dans la cuisine du Sichuan, ce poivre du Sichuan est souvent ajouté au piment, c'est ce qu'on appelle le goût mala 麻辣, le goût pimenté qui engourdit la bouche.

13 jours dans le Sichuan

Néanmoins, l'ouest du Sichuan est assez différent. Le Garze (Ganzi 甘孜) est une région culturellement tibétaine, peuplée à 51% de Tibétains, et, de plus, en majeure partie située en haute altitude. Par exemple, la ville de Daocheng est située à 3800m, et on dépasse les 4000m à Yading. Les besoins nutritionnels pour supporter la météo et le manque d'oxygène ne sont pas les mêmes. La nourriture est un peu moins épicée, et beaucoup plus riche en graisses. Comme je le disais dans un précédent article, on retrouve dans la cuisine tibétaine beaucoup d'orge, de pommes de terre, de viande de yak, de mouton, et de beurre (beaucoup de beurre).

Le thé au beurre de yak, po cha en tibétain ou 酥油茶 suyou cha en chinois, est un incontournable dans la région ! Bon, ce n'est pas faute d'avoir essayé, mais je n'ai pas du tout aimé ça, ça a un goût vraiment particulier, c'est rance, et ça reste sur l'estomac !

En revanche, je me suis régalée avec les pommes de terre ! On en a mangé à plusieurs reprises dans les préfectures tibétaines, et c'était trop bon ! Un grand coup de cœur pour les baozi à la pomme de terre et les momos végétariens (les momos sont les raviolis tibétains) ! 

 

13 jours dans le Sichuan

Voici quelques plats populaires de la cuisine du Sichuan (sans compter le hot pot, huoguo 火锅) :

  • le Mapo Doufu (麻婆豆腐)
  • les Dan Dan Mian (担担面)
  • les plats Kungpao (宫保鸡丁 gongbao jiding)
  • les plats sauce Yuxiang (鱼香肉丝 yuxiang rousi, 鱼香茄子 yuxiang qiezi)
  • le poulet frit épicé (辣子鸡 lazi ji)
  • les nouilles froides épicées (凉粉 liangfen)
  • les haricots verts épicés (干煸四季豆 ganbian sijidou)
  • les Chaoshou (抄手), qui sont la version sichuanaise des wonton (馄饨 huntun en mandarin, une sortie de ravioli fin, généralement servi en soupe)

En tous cas, c'est une cuisine très très populaire dans toute la Chine. Vous retrouverez des plats du Sichuan dans la plupart des restaurants du pays (et aussi dans les restaurants chinois à l'étranger) !

Dan Dan Mian (担担面)

Dan Dan Mian (担担面)

J'y ai largement trouvé mon compte, et j'ai même retrouvé mon amour du Yunnan, les champignons, à Chengdu et à Chongqing ! Là ce sont des pleurotes (平菇 pinggu en chinois, oyster mushroom en anglais) frits et servis avec des épices et de la poudre de piment. Et c'est un délice !

Voilà, j'espère que cet article vous a plu et vous a donné envie d'en voir plus (ou de manger). Je vous laisse sur ces quelques photos de plats du Sichuan :

Champignons frits 脆炸平菇

Champignons frits 脆炸平菇

Chaoshou 抄手

Chaoshou 抄手

Chaoshou sauce épicée 红油抄手

Chaoshou sauce épicée 红油抄手

Haricots verts frits épicés (干煸四季豆)

Haricots verts frits épicés (干煸四季豆)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chapienchine 09/06/2020 15:14

Ma copine cambodgienne se meurt d’envie devant la montagne de piment ????????